Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC
27 Novembre 2017

À en croire l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’absence d’accord commercial entre les autorités britanniques et européennes ne mettrait pas en péril la situation du Royaume-Uni, même si cette situation entraînerait «des rigidités et des coûts».