07 Novembre 2017

Présents lundi à Arlon dans le cadre de la signature d’une «lettre d’intention», les ministres belge et luxembourgeois ont reconnu que la promesse faite de relier plus rapidement les deux capitales européennes d’ici 2023 ne se fera pas. L’horizon 2025 est désormais évoqué.

Pages