06 Décembre 2018

Certains le qualifient de mal du siècle, d’autres de mot à la mode. En France, on le traduit par «syndrome d’épuisement professionnel». Mais existe-t-il des moyens à mettre en place au sein des organisations pour l’éviter?