Pedro Castilho (CEO)

«Une communauté de professionnels sur qui m’appuyer»

08 Mai 2018 Interview par Paperjam Club
Pedro Castilho
Pedro Castilho: «S’il y a bien un club auquel il faut appartenir à Luxembourg, c’est le Paperjam Club.» (Photo: Verbalius)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: Verbalius. Présentation en trois questions. 

Monsieur Castilho, pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société? 

«J’ai créé Verbalius dans l’intention d’aider les gens à parler en public. J’avais remarqué combien il est difficile pour un grand nombre de personnes de s’adresser à un public, de démarrer une conversation, de lier des contacts. C’est ainsi qu’aujourd’hui j’organise des coachings individuels ou des formations de groupe dans la prise de parole en public, le ‘networking’ ou le ‘personal branding’. J’aide également mes clients à créer leurs présentations et à élaborer leur ‘storytelling’. D’autres encore me sollicitent pour que je m’occupe de la scénarisation de leurs événements. 

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«S’il y a bien un club auquel il faut appartenir à Luxembourg, c’est le Paperjam Club. C’est celui dans lequel on retrouve le plus large éventail de professions et de professionnels, les événements sont d’une qualité irréprochable et l’offre est la plus vaste du marché. Ajoutez à cela une équipe de professionnels qui est aux petits soins avec les membres et vous comprendrez pourquoi je voulais absolument en faire partie. 

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Je cherche avant tout à appartenir à une communauté de professionnels sur qui m’appuyer quand quelqu’un dans mon propre réseau me sollicite pour un besoin auquel je ne peux répondre directement. Par ailleurs, personnellement, je me réjouis d’ores et déjà de pouvoir soutenir les autres membres dans leurs activités de relations publiques, leurs présentations lors de conférences ou leurs ‘sales pitchs’ à des prospects.»