Philippe Vantrimpont (Oddo Bhf Asset Management)

«Trouver en permanence des solutions adaptées»

20 Novembre 2018 Interview par Paperjam Club
Philippe Vantrimpont: «La correction de près de 10% au mois d’octobre des marchés actions n’aura pas fait mentir les Cassandres.»
Philippe Vantrimpont: «La correction de près de 10% au mois d’octobre des marchés actions n’aura pas fait mentir les Cassandres.» (Photo: Oddo Bhf Asset Management)

En vue du 10x6 Keytrade: 10 fonds d’investissement, 10 stratégies organisé par le Paperjam Club le mercredi 21 novembre, l’un des orateurs, Philippe Vantrimpont, Oddo Bhf Asset Management, expose sa vision des marchés financiers.

Pouvez-vous, en quelques mots, vous présenter en tant qu’émetteur de fonds? Quelles sont vos spécificités (taille, spécialisation, histoire…) par rapport aux autres acteurs du marché?

Philippe Vantrimpont. – «Oddo Bhf Asset Management fait partie du groupe financier franco-allemand Oddo Bhf Sca fondé en 1849. Oddo Bhf Am est un leader indépendant de la gestion d’actifs en Europe. Il comprend les entités Oddo Bhf Am GmbH en Allemagne, Oddo Bhf Am Lux Ag au Luxembourg, Oddo Bhf Am Sas et Oddo Bhf Private Equity Sas en France qui, ensemble, gèrent des actifs s’élevant à 61,6 milliards d’euros.

Oddo Bhf Asset Management propose à ses clients institutionnels et distributeurs une gamme unique de solutions d’investissement performantes couvrant les principales classes d’actifs, les actions européennes, les stratégies quantitatives, les obligations, les solutions d’allocation d’actifs et les actifs non cotés.

Sur une base agrégée, 70% des actifs sous gestion proviennent de clients institutionnels et 30% de partenaires de distribution. Les équipes opèrent à partir des centres d’investissement de Düsseldorf, Francfort et Paris avec des implantations supplémentaires au Luxembourg, à Milan, Genève, Stockholm et Madrid.

Oddo Bhf Asset Management met l’accompagnement de ses clients sur le long terme au cœur de ses priorités. Son indépendance permet aux équipes d’être réactives, flexibles et innovantes afin de trouver en permanence des solutions adaptées aux besoins des clients.

Quelle est la stratégie d’investissement du produit présenté au cours de cet événement? Quelles en sont les caractéristiques? Comment vous aide-t-elle à atteindre un meilleur rendement – ou une meilleure maîtrise du risque?

«Oddo Bhf Value Balanced FT, un compartiment de la Sicav Oddo Bhf Trust Exklusiv, cherche à délivrer une performance attractive, sur le long terme, tout en maîtrisant sa volatilité, grâce à une exposition aux actions comprise entre 35% et 60%. 

Le processus de sélection des actions cherche à identifier des entreprises européennes et américaines de haute qualité qui présentent un avantage compétitif durable, un bilan sain et dont l’utilisation efficiente du capital sert un potentiel de croissance élevé*. Par ailleurs, le niveau de valorisation doit rester raisonnable. Ces convictions se forgent autour de quatre thèmes d’investissement porteurs de croissance que sont:

  • la digitalisation de l’économie 
  • le vieillissement de la population 
  • la croissance de la classe moyenne 
  • les nouvelles tendances de consommation 

À l’inverse, le fonds évite les secteurs cycliques et à forte intensité capitalistique comme l’automobile, les banques ou les matières premières qui ont tendance à sous-performer dans des conditions de marchés défavorables. 

La poche obligataire est gérée selon une stratégie très défensive avec principalement des titres bien notés à maturité courte ou moyenne pour ne pas être pénalisée par une remontée des taux.

*La réalisation des objectifs d’investissement ne peut être garantie

Dans le contexte actuel des marchés financiers (taux bas, volatilité…), en quoi votre produit répond-il particulièrement bien à la demande actuelle des particuliers pour des fonds d’investissement? En d’autres mots, en quoi votre produit s’adapte-t-il aux spécificités des marchés actuels?

«La correction de près de 10% au mois d’octobre des marchés actions n’aura pas fait mentir les Cassandres. Les causes sont aujourd’hui bien identifiées: inquiétudes sur la croissance chinoise, pics des profits US, impacts de la guerre commerciale et risques européens. Faisons le point:

Macroéconomie: La révision à la baisse des anticipations au niveau global va se poursuivre. Les perspectives de la zone euro sont moins favorables: derniers PMI en ligne avec une croissance de l’ordre de 1,5% annualisée et non plus de 2%. La croissance américaine reste solide (3,5% au T3) mais devrait ralentir vers 2,5% en 2019 sous l’effet combiné d’une banque centrale moins accommodante et de la diminution de l’impact de la baisse des taxes. La Chine devrait se stabiliser vers 6% de croissance grâce à un stimulus qui restera mesuré. Les investisseurs ont pris acte de ces révisions (croissance en baisse de 0,5% en 2019) de manière assez violente.

Valorisations: La saison des résultats, pourtant satisfaisante au global, n’aura pas servi de relais cette fois-ci. Les investisseurs se focalisent sur les pics de bénéfices – voire du cycle – et punissent sévèrement tout avertissement sur résultat ou chiffre d’affaires futur. Il est impossible aujourd’hui de compter uniquement sur des valorisations redevenues raisonnables dans les marchés développés, voire attrayantes dans les marchés émergents, tant que le nuage des risques ne se sera pas un peu dissipé.

Momentum: Les flux sortants sont significatifs sur les classes d’actifs risqués et notamment sur les actions «small caps» où les prises de profit ont été les plus marquées. Bien que le facteur «momentum» reste le plus gros contributeur de performance cette année, il a subi un revers majeur en octobre. Les flux sortants des marchés émergents et européens continuent d’alimenter la spirale baissière. Dans ces conditions, la correction peut se poursuivre.

Investir aujourd’hui dans les champions de demain.

Philippe Vantrimpont

Mais tout est-il si noir? Non. Au niveau macroéconomique, le mini-choc pétrolier auquel nous avons fait face lors des six derniers mois est aujourd’hui effacé redonnant le pouvoir d’achat perdu aux consommateurs des pays importateurs de pétrole. 

Au niveau microéconomique, la violence de la correction apporte son lot d’exagérations et donc d’opportunités. Investir aujourd’hui dans les champions de demain sachant qu’ils ont perdu un quart de leur valeur en quelques mois n’est peut-être finalement pas une si mauvaise idée. 

Cependant, il faut aussi prendre conscience que la période favorable récente prend fin notamment à travers une normalisation des politiques des banques centrales qui ne fait que commencer. Le marché a besoin de s’ajuster, de trouver des nouveaux repères et peut-être de consolider encore un peu. Le spectre de la récession n’est toujours pas devant nous. Il faut donc garder son calme et essayer de tirer parti d’opportunités liées à ce nouvel environnement qui ne manqueront pas.»

Vous pouvez vous inscrire au 10x6 Keytrade sur le site du Paperjam Club.