Nicolas Henckes (Directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC))

«Il faut rester au fait des dernières tendances»

aujourd'hui Interview par Paperjam Club
Nicolas Henckes, directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC)
«Nous y rechercherons évidemment à convaincre de nouveaux membres de nous rejoindre», souligne Nicolas Henckes, directeur de la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC). (Photo: CLC)

Le Paperjam Club accueille un nouveau membre: la Confédération luxembourgeoise du commerce (CLC). Présentation en trois questions.

Monsieur Henckes, pouvez-vous, en quelques mots, résumer l’activité de votre société? 

«La CLC est le lobby patronal pour les secteurs commerce, transport et services principalement, mais nous avons développé avec le temps un pôle santé ainsi qu’un important pôle digital. À ce titre nous rendons des services à nos entreprises membres ainsi qu’aux fédérations sectorielles qui ont choisi de s’affilier à la CLC.

Parmi ces services, il y a évidemment la représentation des intérêts de nos membres au niveau politique, mais aussi face aux administrations de tout poil. À cela s’ajoutent des événements d’information et de networking, des formations, des conseils juridiques de première nécessité… Au-delà, la CLC est membre de l’UEL et est également très engagée en matière de RSE en tant que membre fondateur de l’INDR et de son label «Entreprise socialement responsable».

Vous venez de rejoindre le Paperjam Club. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à le faire?

«En deux mots, networking et formation.

Networking, car en tant que lobby patronal il est essentiel d’être présent là où sont les entreprises afin de constamment pouvoir prendre le pouls de l’activité économique et commerciale sur le terrain. Le Paperjam Club est désormais une institution en la matière et la CLC se devait d’y entrer.

Formation, car le Paperjam Club offre de nombreux workshops et bien sûr des conférences où je souhaite pouvoir envoyer mes collaborateurs pour qu’ils puissent rester au fait des dernières tendances et prendre les contacts nécessaires pour en faire profiter la CLC et ses membres.

Qu’y recherchez-vous? Et que pensez-vous pouvoir proposer aux membres que vous allez y rencontrer?

«Outre le networking et la formation, nous y rechercherons évidemment à convaincre de nouveaux membres de nous rejoindre. La CLC est par ailleurs très bien informée au niveau politique, législatif ou encore institutionnel. Elle pourra parfaitement en offrir un aperçu en participant aux différents événements, que ce soit en intervenant depuis le public ou depuis la scène si nous y sommes invités.»

Pour devenir membre du Paperjam Club, plus grand business club du Luxembourg, consultez la page dédiée sur son site internet.