Romain Guillaud (Managing partner de Hopes)

«Créer une communauté énergétique»

02 Novembre 2018 Interview par Paperjam.lu
Romain Guillaud: «Si les compteurs intelligents apportent au client une information non traitée sur leur consommation d’électricité, ils ne les aident pas réellement à faire des économies d’énergie.»
Romain Guillaud: «Si les compteurs intelligents apportent au client une information non traitée sur leur consommation d’électricité, ils ne les aident pas réellement à faire des économies d’énergie.» (Photo: Hopes)

Fournisseur de services d’énergie propre, Hopes propose à ses utilisateurs – entreprises et particuliers – de réduire leurs coûts et leur impact environnemental. La start-up ambitionne de fédérer, à terme, une communauté énergétique autosuffisante fondée sur le principe de l’économie circulaire et du partage. Romain Guillaud a répondu à nos questions.

De quelle manière et dans quelles proportions une solution d’audit de la consommation telle que celle proposée par Hopes permet-elle d’économiser de l’énergie?

Romain Guillaud.- «Créée au Luxembourg en 2018, Hopes entend apporter une solution concrète d’analyse et d’optimisation des données énergétiques pour les entreprises. Nous comptons attaquer le marché du B2C à partir du deuxième trimestre 2019. Avec Gaëtan et Christophe, les cofondateurs de l’entreprise, nous partageons la même conviction d’un monde alimenté par des technologies propres et durables. Notre objectif est d’aider les entreprises à comprendre, contrôler et optimiser leur consommation d’électricité afin de faire des économies et de réduire par la même occasion leur impact environnemental.

En récoltant leurs données électriques grâce à notre capteur intelligent, nous analysons, traitons et enrichissons les données clients telles que les horaires d’ouverture, le type de business, le matériel utilisé. Notre algorithme permet de repérer les pertes, surconsommations, coupures de courant et nous aide à identifier les solutions d’optimisation. Le coût du capteur est facturé 150 euros HT. Le client paie ensuite une souscription de 400 euros par an pour recevoir les alertes SMS/e-mail de prévention et des rapports mensuels proposant une analyse de ses consommations et des recommandations.

En l’état, Hopes permet de réaliser une économie de l’ordre de 5 à 12% de sa facture d’énergie. Cet apport devrait atteindre jusqu’à 25% avec les futures évolutions de notre plate-forme. En adoptant notre solution, les entreprises rejoignent aussi une communauté énergétique et bénéficient de tarifs d’électricité et de gaz préférentiels et négociés. 

De quelles informations dispose l’utilisateur pour corriger et maîtriser sa consommation? Une telle solution peut-elle être couplée à un thermostat connecté capable d’optimiser le chauffage?

«Le client reçoit au départ des rapports mensuels lui indiquant sa consommation moyenne journalière, et mensuelle, un comparatif par rapport au mois précédent et les premières conclusions et recommandations. Il est important de rappeler que plus nous avons d’informations et de données, plus notre système devient intelligent et peut apporter des informations précises et pertinentes au client.

Notre solution est open source, c’est-à-dire qu’elle est capable d’être couplée aux objets IoT connectés tels qu’un thermostat, un compteur d’eau ou un détecteur de fumée. Des dispositifs qui seront d’ailleurs intégrés à nos futures offres.

À plus long terme, que peut-on espérer de ces capteurs intelligents?

«Il est important de bien distinguer les ‘smart meters’ installés par les gouvernements et notre solution. En effet, si les compteurs intelligents apportent au client une information non traitée sur leur consommation d’électricité, ils ne les aident pas réellement à faire des économies d’énergie. Le but est plutôt de permettre aux fournisseurs d’énergie de mieux contrôler ses achats et d’optimiser son réseau électrique.

Un client ayant la capacité de produire de l’énergie pourra stocker une partie et donner ou vendre son surplus à la communauté énergétique Hopes.

Romain Guillaud, managing partner de Hopes

Ce qui nous différencie des autres acteurs du marché tient à notre intention de rester indépendants et transparents, mais aussi à notre capacité à créer une communauté énergétique. Nos projets à moyen terme prévoient l’ouverture de succursales en Europe, le développement d’une offre B2C et l’enrichissement de notre offre actuelle avec des capteurs IoT (compteur d’eau, de gaz, thermostat, etc.).

Notre vision à long terme est de créer une plate-forme d’échange P2P d’énergie renouvelable basée sur la technologie blockchain et de proposer une solution de stockage respectant les critères d’une économie circulaire. Un client ayant la capacité de produire de l’énergie pourra stocker une partie pour sa propre consommation et donner ou vendre son surplus à la communauté énergétique Hopes de manière sécurisée.»