09 Mars 2018

Pour l’exposition «Hit me one more time», le photographe Patrick Galbats s’est plongé dans la Hongrie postcommuniste, nostalgique de sa grande puissance et fermant ses frontières aux migrants.