Transports

Une perte record pour Uber en 2017

14 Février 2018 Par Paperjam.lu
Uber
En un an, la perte enregistrée par le géant américain des VTC a pratiquement doublé. (Photo: Licence C.C.)

Le géant américain des VTC a clôturé 2017 avec un chiffre d’affaires de 7,5 milliards de dollars, mais surtout une perte de 4,5 milliards de dollars, malgré un dernier trimestre meilleur que prévu.

Selon des chiffres publiés par le portail The Information et confirmés par la société elle-même, Uber a perdu 1,1 milliard de dollars au cours du quatrième trimestre de l’année écoulée, contre 1,46 milliard de dollars au troisième trimestre.

Toujours avare lorsqu’il s’agit de fournir des résultats complets, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires net de 2,22 milliards de dollars sur les trois derniers mois de 2017, soit une hausse d’environ 60% par rapport à la même période de 2016, à l’issue de laquelle ce chiffre s’élevait à 1,38 milliard de dollars.

Des rémunérations et des ristournes coûteuses

Souhaitant entrer en bourse l’an prochain, Uber a également confirmé son chiffre d’affaires brut, de 11 milliards de dollars sur le trimestre – contre 6,9 milliards au dernier trimestre 2016 –, duquel il déduit notamment environ 8 milliards de dollars de rémunérations aux chauffeurs et de ristournes aux clients pour arriver à son chiffre d’affaires net.

Sur l’ensemble de l’année, la perte s’élève ainsi à 4,5 milliards de dollars, bien au-dessus des 2,8 milliards de dollars observés un an plus tôt.

Selon The Information, les rémunérations aux chauffeurs et les ristournes aux clients expliquent l’intérêt d’Uber – comme la plupart des constructeurs automobiles et des nombreuses entreprises technologiques – pour le développement de la conduite autonome.