Mobilité

Un lundi «très perturbé» sur le sillon lorrain

14 Mai 2018 Par Ioanna Schimizzi
Le trafic ferroviaire frontalier a été impacté par la grève SNCF ce lundi 14 mai
Le trafic ferroviaire frontalier a été impacté par la grève SNCF ce lundi 14 mai. (Photo: Licence C.C.)

Avec un train sur deux en moyenne sur le trajet Metz-Luxembourg, les frontaliers ont connu ce lundi 14 mai la 18e journée de mobilisation des cheminots français. Quatre trains circuleront entre 17h et 19h ce lundi soir.

Le 9e épisode de grève s’est poursuivi ce lundi 14 mai en France. La SNCF annonçait un trafic «très perturbé» pour l’ensemble du territoire lorrain, avec un TER sur quatre, et un TGV sur deux. Dans le détail, pour les frontaliers, la SNCF annonçait un train sur deux sur les lignes Nancy-Luxembourg, Metz-Luxembourg, Metz-Thionville, et un train sur trois sur l’axe Thionville-Luxembourg.

Certains usagers dont le TER était bien prévu au tableau d’affichage ont toutefois rencontré des difficultés. Sur le fil officiel #TERMetzLux de la SNCF sur Twitter, ils ont été informés de retards, voire de suppressions de TER, dus à des «défaillances matérielles», «à la présence d’obstacles sur les voies», ou «à des actes de vandalisme». Interrogée par des clients, la SNCF a plus précisément expliqué qu’il s’agit «de jets de pétards sur les voies».

Certains agents de la compagnie ferroviaire avaient également choisi de manifester sur les ponts de l’A31, s’adressant par le biais de banderoles aux usagers de la route, sans impacter le trafic routier. Selon le Républicain lorrain, il s’agissait de cheminots thionvillois. Pour ce lundi soir, quatre trains circuleront entre 17h et 19h. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site dédié de la SNCF.

Une visite de François de Rugy impactée?

Au niveau national, la journée du 14 mai était annoncée par les syndicats ferroviaires comme une journée «sans cheminots et sans trains». La SNCF s’attendait, elle, à «un sursaut de mobilisation». Et à la mi-journée, les chiffres confirmaient cette hausse, avec 27,58% de grévistes au total, selon la direction, contre un taux de grévistes de 14,46% mercredi dernier. En parallèle de ce nouvel épisode de mobilisation, CGT, Unsa, Sud et SFDT ont lancé une consultation nommée «Vot’action» auprès des 147.000 salariés de la SNCF, ouverte ce lundi à 10h. Elle invite les agents à dire s’ils sont «pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le gouvernement». La consultation prendra fin lundi 21 mai prochain à 10h.

Pour les frontaliers usagers du train, le prochain épisode de grève débutera ce vendredi 18 mai. La venue du quatrième personnage le plus important de l’État français, à savoir François de Rugy, est prévue ce même jour. Reste à savoir si le président de l’Assemblée nationale française sera lui aussi impacté par cette nouvelle journée de mobilisation. À suivre.