Le gouvernement en deuil

Un livre ouvert pour rendre hommage à Camille Gira

17 Mai 2018 Par Paperjam.lu
Camille Gira, Déi Gréng
L’action, l’engagement et la personnalité de Camille Gira sont salués au lendemain de sa disparition. (Photo: Charles Caratini / archives)

Le gouvernement a invité à la mise en berne des drapeaux des bâtiments et édifices publics suite au décès de Camille Gira. Un livre de condoléances a été ouvert à la population.

Les réactions suite au décès inopiné jeudi soir du secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures (Déi Gréng) ont continué d’affluer dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Camille Gira laisse le souvenir unanimement partagé d’un homme politique engagé, cohérent dans ses engagements, ouvert à la discussion et qui aimait à garder le contact avec le terrain et donc la population.

Dans la matinée de jeudi, le ministère d’État a diffusé un communiqué pour partager le deuil du gouvernement qui invite les bâtiments et édifices publics à mettre leurs drapeaux en berne. Des entreprises ont également tenu à saluer la mémoire de l’élu de la sorte. 

«La séance du Conseil de gouvernement du 18 mai est annulée. Le gouvernement se réunira pour rendre hommage au défunt», précise le communiqué.

«Homme de conviction, de droiture et d’engagement»

La population peut aussi rendre hommage à Camille Gira et soutenir ses proches en déposant un mot sur un livre de condoléances accessible le jeudi 17 mai de 14 à 18 heures, le vendredi 18 mai de 8 à 18 heures et le samedi 19 mai de 10 à 16 heures au ministère d’État, 4, rue de la Congrégation à Luxembourg-ville. 

Le Grand-Duc et la Grande-Duchesse ont aussi fait part de leur tristesse à l’épouse de Camille Gira, ainsi qu’à ses enfants, dans un télégramme de condoléances partagé avec la presse: «Nous tenons à rendre le plus grand hommage à Monsieur Camille Gira, homme de conviction, de droiture et d’engagement pour les causes qui lui tenaient à cœur. Nous saluons aussi l’action publique du membre du gouvernement menée avec constance pour le bien de ses compatriotes et de son pays.»