Enquête RH 2018

«Travailler sur l’attractivité de l’entreprise»

07 Juin 2018 Par Paperjam.lu
Claude Olinger
Claude: «Nous travaillons sur l’attractivité de l’entreprise.» (Photo: Post Luxembourg)

Paperjam a invité 200 des plus gros employeurs du pays à répondre à une enquête pour connaître leurs besoins en ressources humaines en 2018. Voici les réponses de Claude Olinger, directeur des Ressources humaines chez Post Luxembourg. 

Quels profils seront indispensables pour le développement futur de votre société?

«Nous recherchons surtout des profils ICT; la digitalisation de nos activités mais aussi des services que nous proposons à nos clients va grandissante et nécessite des compétences spécialisées. La cybersécurité et les métiers autour de la gestion des données (Big Data) sont des secteurs pour lesquels nous recherchons aussi des candidats. Outre les recrutements, nous travaillons sur l’employabilité de nos collaborateurs et les accompagnons via des programmes de formation continue et de mobilité afin qu’ils continuent de se développer et nous permettent de répondre à nos besoins en compétences. Par ailleurs, nous recrutons régulièrement des facteurs et des porteurs de journaux, Post ayant cette particularité de proposer à ceux qui recherchent un emploi une grande diversité de fonctions. Nous donnons ainsi leur chance et des opportunités de développement aux personnes sans diplôme. Nous travaillons avec l’Adem en ce sens. Cela fait partie de notre responsabilité sociale.

Quelle stratégie mettez-vous en place pour disposer de ces profils?

«Nous travaillons sur l’attractivité de l’entreprise. Contrairement à l’image que nous pouvons parfois donner en externe, je peux vous affirmer qu’en interne le processus de décision est rapide et que sur un certain nombre de métiers, nous sommes à l’avant-garde. Les candidatures nous parviennent quasiment exclusivement de manière digitale (réseaux sociaux, site internet: www.postgroup.lu), ce qui nous pousse à miser beaucoup sur notre présence online. Nous travaillons également en partenariat avec des écoles qui sont, pour nous, un vivier de talents; la relation est win-win: nous leur apportons une vision concrète du marché et les étudiants, en travaillant avec nos experts, gagnent en expertise tout en nous faisant profiter de leur regard neuf et créatif sur certains projets.

Nous avons 43 nationalités représentées dans notre personnel, cela dépasse largement les frontières européennes…

Claude Olinger, directeur des Ressources humaines chez Post Luxembourg

Êtes-vous confrontés à une nouvelle guerre des talents?

«Nous pouvons rencontrer des difficultés à recruter certains profils spécialisés. Le manque de candidats sur le marché luxembourgeois, au niveau ICT par exemple, nous oblige à étendre notre recherche principalement dans les pays qui nous entourent. Cela allonge, bien sûr, nos délais de recrutement: nous pouvons mettre plusieurs semaines avant de trouver le spécialiste dont nous avons besoin. La preuve: nous avons 43 nationalités représentées dans notre personnel, cela dépasse largement les frontières européennes… Nous avons aussi initié en 2018 le programme d’accueil ‘Moien’ qui vise à garantir une bonne prise de fonction et une bonne intégration au sein de l’entreprise.»

En résumé:

  • Nom de la société: Post Luxembourg
  • Nombre d’employés: 3.414 (Post Luxembourg & Post Telecom)
  • Secteur d’activité: Poste, télécoms et services financiers
  • Nombre de recrutements prévus pour 2018: 200
  • Départements concernés: tous
  • Profils recherchés: en particulier spécialistes ICT & ingénieurs