Laurence Parison, DRH chez The OneLife Company

«Toute la culture d’entreprise doit évoluer»

28 Septembre 2017 Interview par Jonas Mercier
Laurence Parison
«Nous sommes appelés à passer plus de temps en “one-to-one” avec nos employés, laissant les tâches plus administratives et manuelles à la technologie», estime Laurence Parison, chief human resources officer chez The OneLife Company. (Photo: OneLife)

Chaque jour, Paperjam propose un focus sur une fonction, ses défis et ses enjeux. Zoom aujourd’hui sur les ressources humaines avec Laurence Parison, chief human resources officer chez The OneLife Company.

Madame Parison, quelle est la plus grande transformation à laquelle vous devez faire face au sein de votre entreprise/secteur?

Sans aucun doute, la transformation digitale avance à un rythme fulgurant et tout acteur du secteur des services financiers ne peut l’ignorer.

OneLife a été innovateur en intégrant le digital très tôt. Cette dynamique se poursuit cette année avec la mise en place de multiples initiatives, comme notre application mobile OneLife OneApp, conçue en collaboration avec la société Ainos.

Nous travaillons en interne pour intégrer l’ensemble de nos collaborateurs.

Laurence Parison, chief human resources officer chez The OneLife Company

Notre partenariat avec KYC Tech, une autre start-up luxembourgeoise, pour la gestion automatisée du processus KYC/AML, s’annonce très fructueux également. Notre tout dernier projet concerne le lancement d’une plateforme de formation e-learning avec LinkedIn.

D’un point de vue plus humain, nous travaillons en interne en intégrant l’ensemble de nos collaborateurs. Par exemple, nos Digital Days en juin dernier ont été l’occasion pour tous nos employés de découvrir de façon très concrète le digital et de prendre conscience de l’impact qu’il peut avoir dans leurs vies quotidiennes et au travail.

Quelle incidence a-t-elle sur votre fonction/métier?

Nous devons repenser notre façon de travailler et de communiquer, le tout en faisant de la technologie un réel partenaire. C’est la combinaison du digital et de l’humain qui fait la force! ‘Digital: it’s all about people!’

Les employés doivent apprendre à maîtriser les différentes technologies.

Laurence Parison, chief human resources officer chez The OneLife Company

Nous sommes appelés à devenir plus agiles, à passer plus de temps en «one-to-one» avec nos employés sur des sujets d’importance, à forte valeur ajoutée, laissant les tâches plus administratives et manuelles à la technologie.

Les employés de leur côté doivent apprendre à maîtriser les différentes technologies et à en tirer tout leur bénéfice en faisant preuve d’autonomie et d’autogérance. C’est toute la culture de l’entreprise qui évolue!

Quels sont les outils que vous utilisez pour y répondre?

Depuis 2014, nous mettons tout en œuvre pour digitaliser de nombreuses tâches administratives. Nous sommes équipés d’un outil RH fonctionnant dans le cloud. Cet outil gère l’absentéisme, nos employés peuvent faire des demandes de congés directement de leur domicile.

Notre processus d’évaluation est lui-même relié à cet outil. Nous avons développé dernièrement le module formation. Tous ces changements entraînent un environnement «paperless» plus efficace en termes de suivi et de recherche des informations, à la fois pour les employés et pour les managers.

Nous mettons à disposition un catalogue de formations à nos collaborateurs.

Laurence Parison, chief human resources officer chez The OneLife Company

Notre dernière initiative, qui vient tout juste d’être lancée, ouvre le monde de la formation en ligne à l’ensemble des collaborateurs de OneLife. La plateforme d’e-learning de LinkedIn est un outil idéal donnant accès à des milliers de formations faites par les experts dans de divers et multiples domaines.

En créant leur propre catalogue de formations, les collaborateurs ont toute la liberté d’améliorer leurs compétences pendant les heures de travail de façon simple, ludique et accessible à tout moment.

Comment envisagez-vous de vous transformer?

Nous souhaitons maintenir notre rythme, déjà bien amorcé depuis deux ans, dans la digitalisation tant pour nos partenaires et nos clients que pour nos collaborateurs. À défaut de me répéter: ‘Digital: it’s all about people!’.