Tourisme

Stéphane Bern, guide dans «son» Luxembourg

04 Septembre 2017 Par France Clarinval
Stéphane Bern: «L’idée est de toucher des décideurs et de leur montrer le pays dans les meilleures conditions possibles.»
Stéphane Bern: «L’idée est de toucher des décideurs et de leur montrer le pays dans les meilleures conditions possibles.» (Photo: Guillaume de Laubier)

Le journaliste emmène une trentaine de touristes français à la découverte du pays et de ses coulisses. Un voyage original qui a trouvé preneurs facilement.

Après avoir dirigé «Les Grands Voyages du Figaro», Denis Plé a fondé Voyages à la une en 1991. Il met sur pied des séjours «alliant raffinement et originalité», dont une des particularités est de contacter des guides-conférenciers connus des médias et du public, comme le philosophe Raphaël Enthoven, l’animateur-historien Franck Ferrand (France 2 et France 3), le grand reporter Georges Malbrunot, l’auteur Guy Sorman, ou le journaliste Stéphane Bern.

C’est ainsi qu’un voyage «Visites privées au Luxembourg» est mis en place pour les 6 et 7 octobre. «Lors de la sortie de mon livre (‘Mon Luxembourg’, ndlr), l’intérêt médiatique pour le Grand-Duché a donné l’idée à Denis Plé de créer ce voyage», retrace Stéphane Bern. «Nous avons conçu un séjour qui correspond à ce que j’aime et admire au Luxembourg: la richesse de son passé, conjuguée à l’avancée dans la modernité.»

Le voyage a trouvé immédiatement preneurs et, avec 35 inscrits, il affichait complet en quelques jours. L’emblématique journaliste sera donc le guide du groupe et pourra faire valoir son savoir au cœur de la vieille ville (casemates du Bock, la Corniche), sous les ors du Palais grand-ducal, à la cathédrale Notre-Dame ou au musée d’histoire.

1.740 euros le voyage

«Pour l’aspect contemporain, nous irons au Kirchberg pour voir la Philharmonie et le Mudam», énonce-t-il. Le séjour se prolongera en dehors de la capitale, à Vianden, au château (qui sera privatisé pour un dîner), et sur les traces de Victor Hugo, à Ansembourg, et à Schengen, pour le musée européen.

Le voyage est proposé à partir de 1.740 euros, ce qui cible forcément des personnes aisées. «L’idée est de toucher des décideurs et de leur montrer le pays dans les meilleures conditions possibles. Ce sont des gens qui voyagent beaucoup et qui en ont déjà vu beaucoup. Mon but est qu’ils en prennent plein la vue et reviennent avec une belle image du Luxembourg», affirme celui qui joue indéniablement un rôle d’ambassadeur pour l’image du pays.