Aviation commerciale

Ryanair: un bénéfice en hausse de 12% fin 2017

05 Février 2018 Par Frédéric Antzorn
Ryanair
Présente au Findel depuis fin 2016, Ryanair y exploite six liaisons vers le Royaume-Uni, le Portugal, l’Espagne et l’Italie. (Photo: DR)

En dépit de suppressions de vols annoncées, puis mises en place, en septembre dernier, Ryanair – première compagnie aérienne européenne – a réalisé un très bon dernier trimestre 2017. Au Findel, elle est numéro 2, derrière Luxair.

Malgré l’annulation, depuis l’automne dernier, de près de 2.000 vols en raison d’un problème de pilotes, la compagnie low cost Ryanair a fait part, ce lundi, d’un très bon quatrième trimestre pour l’année écoulée, le troisième de son année comptable 2017-2018.

Entre octobre et décembre 2017, elle a réalisé un bénéfice net de 106 millions d’euros – en progression de 12% par rapport à la même période de l’année précédente –, de quoi lui faire espérer sur l’ensemble de son année comptable un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,4 milliard d’euros.

Pour les prochains mois, Ryanair – qui a pour objectif de transporter 200 millions de passagers par an à partir de 2024 – s’attend toutefois à quelques turbulences depuis qu’elle a reconnu des syndicats de pilotes qui pourraient un peu plus compliquer ses activités, entraîner des perturbations à court terme, et générer un peu de publicité négative, selon les dires mêmes de Michael O’Leary, le CEO de la compagnie.

Présente au Luxembourg depuis l’automne 2016, Ryanair s’y est très rapidement imposée comme la seconde compagnie en termes de passagers transportés, derrière Luxair.

L’an dernier, pour sa première année pleine, elle a fait voyager 364.000 personnes depuis/vers Luxembourg. Depuis le Findel, elle exploite actuellement six lignes depuis/vers Londres-Stansted, Lisbonne, Porto, Milan-Bergame, Madrid et Barcelone.