Aviation

Ryanair accepte de dialoguer avec les syndicats

15 Décembre 2017 Par Audrey Somnard
Ryanair veut à tout prix éviter une grève de pilotes en pleine fêtes de fin d'année
Ryanair veut à tout prix éviter une grève des pilotes en pleine période de fêtes de fin d’année. (Photo: CC)

Pour la première fois de son histoire, la compagnie à bas coût Ryanair reconnaît les syndicats comme organes représentatifs des pilotes, en espérant éviter la grève annoncée au 20 décembre.

C’est dans un communiqué publié vendredi que la compagnie irlandaise a tendu la main aux pilotes dans le bras de fer qui les oppose à la direction depuis plusieurs mois. Ryanair indique que, pour éviter le chaos pendant les vacances de fin d’année — période cruciale pour les compagnies aériennes —, elle reconnaît désormais les syndicats comme organes représentatifs des pilotes. Ceci afin d’amorcer le dialogue et éviter des annonces d’annulations massives de vols pendant les fêtes.

Les pilotes basés en Italie, au Portugal, en Allemagne et en Irlande protestent contre la politique de la société d’embaucher la plupart de ses pilotes sous statut d’auto-entrepreneur.

Jusque-là, Ryanair refusait de dialoguer ou de reconnaître toute représentation syndicale au sein de la société. La compagnie espère ainsi calmer les esprits et éviter la grève des pilotes annoncée au 20 décembre prochain.

Reconnaître les syndicats sera un changement significatif pour Ryanair.

Michael O’Leary, directeur exécutif de Ryanair

Michael O’Leary, directeur exécutif de Ryanair, connu pour son style disons très «direct», a adouci son discours pour tenter de calmer les pilotes et ne pas effrayer la clientèle: «Les vols de Noël sont très importants pour nos clients et nous souhaitons éliminer toute inquiétude ou préoccupation quant au fait qu’ils pourraient être perturbés par une action syndicale la semaine prochaine. Si le meilleur moyen d’y parvenir est de parler à nos pilotes par le biais d’un processus syndical reconnu, alors nous sommes prêts à le faire, et nous avons écrit aujourd’hui à ces syndicats pour les inviter à discuter, afin de les reconnaître et leur demander d’annuler la menace d’action syndicale prévue pour la semaine de Noël. Reconnaître les syndicats sera un changement significatif pour Ryanair.»

La première compagnie d’Europe en nombre de passagers avait déjà été contrainte d’annuler de manière inopinée 2.100 vols entre mi-septembre et fin octobre, ce qui avait touché 315.000 clients, en raison de problèmes d’horaires avec ses pilotes. Avec cette annonce d’inclure les syndicats dans les discussions, Ryanair espère ainsi éviter la grève du 20 décembre prochain, qui pourrait signifier un coup dur pour l’image de la compagnie.