Nomination

Rockhal: Jean-Claude Bintz vers la présidence

20 Novembre 2014 Par Jean-Michel Gaudron
Jean-Claude Bintz n'attend plus que le feu vert du Grand-Duc pour entamer un mandat de cinq ans.
Jean-Claude Bintz n'attend plus que le feu vert du Grand-Duc pour entamer un mandat de cinq ans.  (Photo: David Laurent / archives)

Le conseil d’administration de la salle de concert d’Esch-Belval, qui est un établissement public, va changer de composition. Et c’est l’homme d’affaires – et musicien à ses heures – qui devrait s’en voir confier la présidence.

Il n’a jamais eu le loisir de se produire sur la scène de la Rockhal avec son groupe Crossroads. Mais l’homme d’affaires Jean-Claude Bintz (CEO de Lakehouse et associé dans le groupe Muller & Associés) devrait avoir désormais l’occasion de s’intéresser de très près au fonctionnement de l’établissement public «Centre de musiques amplifiées», puisqu’il est sur le point d’en devenir président du conseil d’administration.

Le nouvel organigramme a en effet été validé, ce mercredi, par le conseil du gouvernement et il n’attend plus, désormais, que la signature finale du Grand-Duc Henri pour en officialiser définitivement la forme.

Le Conseil de la concurrence enquête

Depuis sa création, en 2004, c’est la journaliste du d’Land Josée Hansen, qui assumait cette présidence, à la tête d’un conseil d’administration fort de neuf membres, dont quatre sont nommés par le ministère de tutelle – celui de la Culture – un par la Ville d’Esch (la salle se trouvant sur le site de Belval) et un par le ministère des Finances.

Jean-Claude Bintz, qui est également président du conseil d’administration de Maison Moderne (l’éditeur de Paperjam), entamerait alors un mandat d’une durée de cinq ans. L'un des premiers dossiers «chauds» qu'il aurait à traiter concerne l'enquête diligentée par le Conseil de la concurrence sur les pratiques présumées anticoncurrentielles de la Rockhal.

L'établissement public avait également fait l'objet de quelques critiques récemment formulées par la Cour des comptes, dans le cadre de son rapport de suivi sur la gestion financière de cinq établissements publics pour la période 2009-2012.