Gastronomie

Renato Favaro à la tête des Euro-Toques

21 Juillet 2016 Par France Clarinval
Renato Favaro
Renato Favaro promet une modernisation de l'association Euro-Toques. (Photo: Olivier Minaire / archives)

L’association vient de se doter d’un nouveau président après la démission de Daniel Rameau resté 20 ans en poste.

L’association Euro-Toques rassemble une cinquantaine de chefs au Luxembourg qui plaident pour une cuisine qui respecte les saisons et le terroir. Pendant 20 ans, Daniel Rameau a œuvré aux destinées de ce groupement, participant à divers voyages, foires et campagnes de promotion pour faire connaître et apprécier la gastronomie du Luxembourg. «Après 20 ans, il était temps», résumait le chef, qui veut désormais se consacrer à son établissement, La Rameaudière et à son action internationale.

L’assemblée générale, convoquée spécialement pour élire un nouveau président, se tenait ce mercredi à La Provençale, évident fournisseur de la plupart des tables du pays. À la fois guilleret et ému, Daniel Rameau a présenté les deux candidats à sa succession, Marc Arend (Les Écuries du Parc à Clervaux) et Renato Favaro (Ristorante Favaro à Esch-sur-Alzette).

Je voudrais que les jeunes chefs se mobilisent.

Renato Favaro, nouveau président d'Euro-Toques

Avec 27 des 41 voix, c’est Renato Favaro qui a été élu, après avoir siégé pendant plus de 20 ans au comité Euro-Toques. Son programme vise une modernisation de l’association, passant par un effort de communication et une ouverture vers les jeunes. «Je voudrais que les jeunes chefs se mobilisent dans un bureau à eux pour pousser le comité à évoluer et tenir compte des changements», expliquait-il.

Il vise aussi à une meilleure reconnaissance du travail de la salle, maîtres d’hôtel, serveurs et sommeliers et à un travail plus international pour faire apprécier et reconnaître les bonnes tables luxembourgeoises. Ainsi, il espère organiser des concours pour les commis, les apprentis ou les maîtres d’hôtel en englobant les pays voisins. Pour mieux structurer et encadrer l’association, Mickael Williquet a été nommé secrétaire général. À sa charge de réorganiser la communication, notamment en direction des réseaux sociaux.

Un vent nouveau qui a été chaleureusement accueilli, y compris par le perdant du jour qui a demandé que «ne soient pas oubliées les 12 voix en sa faveur». Une cause entendue. Le nouveau comité sera formé au courant de l’automne.