Adem

Près d’un tiers des chômeurs ont eu un arrêt maladie

03 Août 2018 Par Audrey Somnard
Les chômeurs bénéficient d’arrêt maladie comme les salariés.
Les chômeurs bénéficient d’arrêts maladie comme les salariés.  (Photo: Licence C.C.)

Suite à une question parlementaire de la députée CSV Martine Mergen sur le nombre de chômeurs en indisponibilité pour maladie, le ministère du Travail a répondu qu’au premier semestre 2018, environ 31% des chômeurs avaient soumis au moins une période d’incapacité de travail.

La députée CSV Martine Mergen a demandé au ministre du Travail, Nicolas Schmit, de faire le point sur les chômeurs qui produisent des certificats médicaux à l’Adem pour être en incapacité de travail.

Au premier semestre 2018, sur un total de 14.482 chômeurs inscrits au 30 juin dernier, dans le même temps 4.496 avaient déclaré au moins une période d’indisponibilité, certificat médical à l’appui, soit 31% des chômeurs. Des chiffres qui sont relativement stables ces dernières années.

Pour 32% de ces incapacités de travail, il s’agit de certificats allant de 1 à 5 jours. En revanche, pour 30%, il s’agit de certificats allant de 1 à 6 mois.

À noter qu’il s’agit autant de maladies que de congés de maternité.

Pas de contrôles médicaux sur les chômeurs

Contrairement aux employés, l’Adem ne procède pas à des contrôles médicaux sur les chômeurs inscrits, pour autant qu’ils produisent des certificats médicaux.

«L’Adem se réserve néanmoins la possibilité de convoquer un demandeur d’emploi malgré un certificat d’incapacité de travail que ce dernier a remis», indique le ministre dans sa réponse parlementaire. Pour l’Adem, être incapable de travailler ne veut pas dire qu’il faut se soustraire aux convocations.

Les chômeurs non résidents ne représentent qu’une petite partie de ces incapacités puisqu’ils étaient seulement 522 au premier semestre 2018.