Lancement de satellite

Première collaboration réussie entre SES et Soyouz

19 Mai 2017 Par Paperjam.lu
Le lancement a été effectué depuis le Centre Spatial Guyanais de Kourou d'Arianespace, en Guyane française, à 08:54 heure locale.
Le lancement a été effectué depuis le Centre spatial guyanais de Kourou d’Arianespace, en Guyane française, à 08:54 heure locale. (Photo: ESA-CNES-Arianespace)

Le satellite SES-15 a été lancé avec succès à bord d’une fusée Soyouz, jeudi, depuis le Centre spatial guyanais de Kourou, en Guyane française. Il s’agit d’une première collaboration entre la compagnie luxembourgeoise et le lanceur russe.

C’est une double première pour SES. D’abord du fait du lanceur utilisé, le Soyouz russe. Et ensuite parce qu’il s’agit d’un satellite géostationnaire hybride, qui dispose à la fois d’une charge utile haut débit pour le continent nord-américain et d’une autre pour augmenter les capacités du système de positionnement global (GPS), «avec l’objectif d’améliorer la précision, l’intégrité et la disponibilité du système pour le secteur aéronautique».

Le lancement de la fusée Soyouz a été fait en Guyane française, depuis le centre spatial géré par Arianespace.

«SES est un partenaire de longue date, et nous sommes ravis de faire partie de son important parcours au service des marchés toujours croissants de l’aéronautique et des données, en effectuant avec succès le lancement de SES-15 avec une fusée Soyouz», a expliqué Stéphane Israël, président directeur général chez Arianespace.

SES avait participé à une première mondiale, au mois de mars, en choisissant une fusée partiellement recyclée, la fusée Falcon 9 de SpaceX, l’entreprise détenue par Elon Musk, pour envoyer un satellite dans l’espace.