Diversification

Post dans la logistique

07 Février 2018 Par Thierry Raizer
Post
En choisissant de miser sur un acteur en développement, Post investit un créneau visiblement porteur. (Photo: Mike Zenari / archives)

Post Luxembourg poursuit une stratégie de diversification afin de compenser la chute inexorable de son métier historique, le courrier. La logistique est un des piliers d’avenir.

Certaines administrations et entreprises se rappellent au bon souvenir des clients et assujettis en leur transmettant encore factures et communications par voie postale, mais l’e-mail a supplanté une large part de lettres d’antan. «Depuis 2012, tout comme dans les pays voisins, la tendance du courrier est à la baisse», déclarait Claude Strasser en décembre 2016 à Paperjam. Le directeur général de Post Luxembourg ajoutait cependant que la baisse était moins importante qu’à l’étranger grâce à la bonne croissance du pays. Le rapport annuel de l’entreprise note que «la baisse accélérée des volumes du courrier (…) atteint -5,8% en 2016».

Parmi les pistes abordées pour compenser cette baisse, l’équipe de Claude Strasser (arrivé en 2012 à la tête du groupe Post) investit dans la logistique et la distribution. La montée de 60% à 90% du capital de l’entreprise de distribution express de courrier et de colis Michel Greco, en janvier 2015, marquait une volonté du groupe de se positionner durablement dans ce créneau. Un réseau de 70 stations automatisées de retrait de colis a vu le jour parallèlement à la fermeture de 35 bureaux postaux.

Hubs et partenaires

Entre-temps, une équipe dédiée à la logistique s’est formée autour d’Achim Taylor, ancien directeur de Kuehne + Nagel Luxembourg: «Nous avons créé une équipe il y a deux ans pour trouver des revenus supplémentaires en raison du déclin de notre métier traditionnel. Nous avons développé des services in-house pour des clients basés au Luxembourg, des clients qui se font livrer au Luxembourg et des acteurs asiatiques actifs dans l’e-commerce.»

Post Luxembourg compte sur la position de «hub» du pays pour répondre aux besoins de distribution en Europe d’acteurs asiatiques. L’entreprise s’est ainsi dotée d’un entrepôt au Findel, ce qui lui permet d’honorer l’accord de coopération stratégique conclu avec SingPost (Singapore Post Limited) pour «mettre en place des solutions logistiques de bout en bout pour le commerce électronique entre l’Asie et l’Europe», selon le communiqué diffusé en août 2016 au moment de l’annonce.

Mi-décembre, Post Luxembourg annonçait une prise de participation dans la plateforme électronique de livraison de petits colis à domicile en Europe, Eurosender. Créé à Londres en 2014, le centre opérationnel de cette plateforme de booking opérant dans 31 pays se situe en Slovénie.

En choisissant de miser sur un acteur en développement, Post investit un créneau visiblement porteur. L’e-commerce représentait 53,6% des revenus de SingPost au 2e trimestre de l’année fiscale 2017/2018, contre 48,3% un an plus tôt.