Inauguration

Parfum de nouveautés chez SGBT

03 Octobre 2017 Par Thierry Raizer
Siège de Société Générale Banque & Trust Luxembourg
Le contrat de location de l’immeuble a été signé en juin 2016 entre la banque et le propriétaire, le Fonds de Compensation. (Photo: Sébastien Goossens)

La banque inaugure ce mardi soir ses installations au boulevard Royal. Un cadre pensé selon de nouveaux concepts, y compris l’ambiance olfactive, pour les 460 collaborateurs qui y travaillent.

Une douce ambiance olfactive signée du parfumeur parisien Francis Kurkdjian, des salles de meeting pour clients dont les parois deviennent opaques en un clic… Les aménagements ont été visiblement pensés sous tous les détails au sein du nouveau siège de la Société Générale Bank & Trust. 

La banque présente depuis plus de 125 ans au Luxembourg a pris possession du 16-18, boulevard royal, à l’angle de l’avenue Émile Reuter où elle occupait jusqu’ici ses bureaux.

L’ancien bâtiment voisin sera démoli. La banque qui en est propriétaire réfléchit à son attribution future. Un tel actif immobilier en centre-ville se conserve et sera probablement utile pour les activités de l’institution qui sont en croissance.

460 collaborateurs sont désormais centralisés sur trois plateaux de 1.000 mètres carrés dans le nouveau siège baptisé Carrefour et conçu par M3 Architectes. Pour son occupation, SGBT a signé un contrat de location avec le propriétaire: le Fonds de compensation

«Ce projet est au cœur du projet de l’entreprise, il est le catalyseur de notre transformation», déclare Catherine Janot, deputy CEO de SGBT. Le bâtiment fait aussi partie de notre promesse employeur, il nous permet d’attirer et de retenir les talents au cœur de la ville.»

Catherine Janot, deputy CEO de SGBT. (Photo: Sébastien Goossens)

Satisfaction interne et externe recherchée

SGBT demeure le quatrième employeur de la Place avec 1.200 collaborateurs, la majorité (800 collaborateurs) est située dans le quartier Gare où la banque a pris possession du Central Plaza en 2013.

Au boulevard Royal, la conception intérieure des locaux a été confiée à l’agence parisienne Majorelle. Les collaborateurs évoluent désormais dans des espaces pensés pour rationaliser leur manière de travailler – et les frais de fonctionnement de la banque – tout en favorisant l’esprit d’équipe.

«Nous voulons être une entreprise responsable qui pense au bien-être de ses collaborateurs et aussi à la satisfaction de ses clients», déclare Véronique de la Bachèlerie, administrateur délégué de SGBT.

Véronique de la Bachèlerie, administrateur délégué de SGBT. (Photo: Sébastien Goossens)

Flexwork et télétravail

Du côté des espaces clients, c’est le photographe local Bruno Baltzer qui a été chargé d’habiller certains salons.

Vue des espaces et de la réception clients. (Photo: Eric Chenal)

Du côté des collaborateurs, des salles de réunion, des espaces de détente, des cabines pour téléphoner sans déranger ou encore une salle «silence» pour s’isoler ont été insérés dans le concept du bâtiment. 

Un des espaces de travail. (Photo: Eric Chenal)

Des installations inaugurées ce soir qui se veulent être le réceptacle de nouveaux modes de travail et d’organisation. L’équipe dirigeante de la banque s’est rendue dans la Silicon Valley avec l’appui du groupe pour s’inspirer des pratiques sur place.

À l’instar des Big Four qui ont adopté ces pratiques, SGBT ne raisonne plus en termes de places de travail fixes, mais de «flexwork», un partage des bureaux dans un espace défini par équipe – le quartier. Le «paperless» est aussi recherché, avec une économie estimée à 5 tonnes de papier par an, soit 118 arbres.

SGBT poursuit également son expérimentation du télétravail entamée en mai 2016. 150 collaborateurs éligibles ont souscrit à ce mode de travail et la banque prévoit de doubler ce nombre d’ici à la fin de l’année.