Concurrence

Nouvelle amende monstre infligée par l’UE

25 Janvier 2018 Par Jonas Mercier
Qualcomm
Selon Bruxelles, Qualcomm aurait versé «des milliards de dollars» à Apple pour s’assurer de rester son fournisseur exclusif. (Photo: Licence C.C.)

Le producteur de puces américain Qualcomm a reçu une amende de près d’un milliard d’euros de la Commission européenne. L’entreprise est accusée d’avoir payé «des milliards de dollars» à Apple pour s’assurer de rester son unique fournisseur.

Après l’amende de 2,4 milliards d’euros infligée à Google au mois de juin, la commissaire européenne à la concurrence a de nouveau frappé. Margrethe Vestager a en effet annoncé mercredi avoir sanctionné à hauteur de 997 millions d’euros la société américaine leader des processeurs de bande de base LTE. Ces puces permettent aux appareils mobiles de se connecter au réseau 4G et ont équipé tous les iPhone et les iPad d’Apple entre 2011 et 2016.

Cette exclusivité a toutefois été jugée comme pratique anticoncurrentielle par la Commission européenne, qui enquêtait sur ce contrat depuis juillet 2015. Selon Bruxelles, Qualcomm aurait versé «des milliards de dollars» à Apple pour s’assurer qu’aucun de ses concurrents ne lui fasse de l’ombre.

Une autre enquête en cours aux États-Unis

Il s’agit d’un abus de position dominante, selon Margrethe Vestager, qui estime «qu’aucun concurrent n’a pu concurrencer [Qualcomm] efficacement, quelle que fût la qualité de ses produits». L’amende de la Commission représente 4,9% du chiffre d’affaires 2017 de l’entreprise américaine, qui a décidé de faire appel.

Qualcomm a déjà été la cible d’une amende pour atteinte à la concurrence et manipulation des prix au mois d’octobre par les autorités de Taïwan. Alors que, selon Les Échos, l’autorité de la concurrence américaine, la Federal Trade Commission, enquêterait également sur les accords passés avec Apple.