Remise de prix

Norbert Becker, grand lauréat du Paperjam Top 100 2018

19 Décembre 2018 Par Thierry Raizer
Norbert Becker, grand lauréat 2018, entouré de Murat Mutlu (Immo Luxembourg, à gauche) et Marc Giorgetti (Félix Giorgetti, à droite), membre du jury et grand lauréat 2016. (Photo: Maison Moderne)

La grande soirée de présentation du 7e Paperjam Top 100 a couronné le multientrepreneur du titre de décideur économique le plus influent du Luxembourg en 2018. Découvrez l’ensemble du classement.

Plus de 1.000 personnes étaient rassemblées mercredi soir pour découvrir la 7e édition du classement des décideurs économiques les plus influents du Luxembourg. Le Paperjam Top 100 – créé en 2006 par Carlo Schneider – a réservé son lot de surprises au sein d’un top 10 qui compte des décideurs au profil atypique, illustrant la vaste notion d’influence qui peut s’appliquer sous différents aspects.

Influence = conviction

Le choix du jury indépendant de la rédaction de Paperjam s’est porté sur Norbert Becker pour désigner le décideur le plus influent parmi les 100 derniers retenus au terme de plusieurs mois de travail

«Imprimer son CV est tout sauf un geste écologique», a plaisanté Marc Giorgetti sur scène au moment de dévoiler le portrait du lauréat.

Actif depuis 40 ans, Norbert Becker a travaillé longtemps à l’international (en particulier chez Arthur Andersen et EY) avant de revenir en 2004 au Luxembourg. Il a créé à son retour le cabinet de conseil fiscal Atoz et CBP Quilvest. 

De la politique au monde des affaires en passant par son implication dans la sphère académique et philanthropique, Norbert Becker est très écouté. Ses conseils sont demandés bien au-delà du camp libéral qu’il soutient de longue date, lui qui a été un proche collaborateur de feu le Premier ministre Gaston Thorn. Norbert Becker a aussi contribué à plusieurs succès qui ont eu des retombées sur l’économie du pays, comme Skype et Mangrove Capital Partners. 

Dans une interview livrée à Paperjam, il estime que «pour exercer une influence, il faut une conviction par rapport à un sujet. Et cette conviction doit être basée sur la connaissance en profondeur de ce sujet. Sans conviction, pas d’influence.»

Découvrez son portrait ici.

Norbert Becker succède ainsi à Romain Bausch en 2006, Michel Wurth en 2008, Ernst Wilhelm Contzen en 2010, Gaston Reinesch en 2012, Pierre Ahlborn en 2014 et Marc Giorgetti en 2016.

Du 2 au 10

2. Alain Kinsch, managing partner d’EY Luxembourg.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

3. Caroline Mart, rédactrice en chef adjointe de RTL Télé Lëtzebuerg.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

4. Bob Kneip, fondateur et président de Kneip.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

5. Jean-Louis Schiltz, ancien ministre, avocat chez Schiltz & Schiltz.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

6. Pit Hentgen, administrateur délégué de Lalux.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

7. Michel Wurth, président du conseil d’administration d’ArcelorMittal Luxembourg, président de l’UEL et de la Chambre de commerce.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

8. Nicolas Buck, président de la Fedil, CEO de Seqvoia.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

9. René Elvinger, président de Cebi.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

10. Romain Wolff, président de la CGFP.


(Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne)

Retrouvez les décideurs classés de la 11e à 100e place dans l’édition de janvier 2019 de Paperjam.

Qui sont les membres du jury?

Marc Giorgetti – Il dirige l’entreprise familiale Félix Giorgetti active au Luxembourg, en Grande Région, mais aussi en Italie et jusqu’à Dubaï. Membre du conseil d’administration de Quilvest et BIP Investment Partners, il est le lauréat 2016 du Paperjam Top 100 des décideurs économiques les plus influents au Luxembourg.

Anouk Agnes – Directrice générale adjointe de l’Alfi, qu’elle a rejointe en 2012, Anouk Agnes travaillait précédemment comme conseillère au ministère des Finances, principalement responsable de la politique du gouvernement en faveur du développement du secteur financier.

Hugues Delcourt – Il préside le comité de direction et est CEO de la Bil depuis octobre 2014. Il possède une carrière internationale de près de 30 ans dans le secteur bancaire à l’international chez ABN Amro, UBS et Crédit Agricole Indosuez.  

Karin Schintgen – Initiatrice de l’incubateur de la BGL BNP Paribas – le Lux Future Lab – où elle a fait une partie de sa carrière, Karin Schintgen a monté le projet de la House of Startups, dont elle est la directrice. Elle a travaillé auprès de Citibank à New York, chez RTL et en tant que diplomate au ministère des Affaires étrangères.

Daniel Schneider – Il a fait ses premières armes dans le secteur financier (Société Générale à Londres et New York, CIBC à Londres) avant de se mettre à son propre compte et de fonder plusieurs sociétés. Daniel Schneider est actuellement associé de Tenzing Partners. Il est aussi membre du conseil d’administration de Maison Moderne, ainsi que dans d’autres sociétés. Il est également consul général honoraire d’Israël au Luxembourg.

Laurent Loschetter – Cet entrepreneur précoce a fondé sa première société (DSL) il y a 32 ans alors qu’il en avait 18. Laurent Loschetter a aussi cofondé en 1995 la salle de concert den Atelier et est à l’origine d’événements musicaux, dont le festival Rock-A-Field. Depuis septembre 2017, il préside le conseil d’administration de Radio 100,7 et est membre du conseil d’administration du Mudam depuis janvier 2016.


(Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)