À l’agenda

Michel Barnier, Brexit et Angela Merkel

11 Février 2019 Par Paperjam.lu
Xavier Bettel et Michel Barnier
Xavier Bettel et Michel Barnier (ici en janvier 2018) ont à nouveau rendez-vous pour évoquer l’évolution du dossier du Brexit. (Photo: Anthony Dehez / archives)

La semaine politique qui s’ouvre sera marquée par la visite de Michel Barnier au Luxembourg et une réunion en commission parlementaire sur le Brexit.

À moins de 50 jours de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les agendas politiques sont de plus en plus occupés par le Brexit. Tant au niveau européen que dans chacun des États membres.

Lundi, Michel Barnier chez Xavier Bettel et à la Chambre

C’est justement lundi que le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier, effectue une visite de travail au Luxembourg. Il se rendra tout d’abord en début d’après-midi à l’Hôtel de Bourgogne où il sera reçu par Xavier Bettel (DP). Direction ensuite la Chambre des députés pour un échange en salle plénière avec les élus.

Toujours à la Chambre, mais en commission parlementaire cette fois, les députés membres de la commission des finances et du budget se pencheront sur les comptes 2017 de la Société nationale de crédit et d’investissement (SNCI), avec en toile de fond l’investissement réalisé dans la société Planetary Resources et les déboires de cette dernière.

En après-midi, les députés membres de la commission du contrôle de l’exécution budgétaire et de la commission des institutions recevront les représentants de la Cour des comptes pour découvrir leur rapport sur le financement des partis politiques pour l’exercice 2017.

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), assistera à Bruxelles, lundi et mardi, aux réunions de l’Eurogroupe et de l’Écofin.

Jean Asselborn (LSAP) effectue une visite de travail en Éthiopie et en Érythrée de lundi à jeudi. Les discussions avec les autorités locales porteront notamment sur plusieurs dossiers bilatéraux, ainsi que sur la situation migratoire dans la région, alors que le Luxembourg accueille des Érythréens demandeurs de protection internationale. Le ministre des Affaires étrangères rencontrera en Éthiopie le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Mardi, infrastructures et droits des enfants

Une séance plénière organisée mardi à 14h30 aura pour ordre du jour principal un débat d’orientation sur le financement des grands projets d’infrastructure.

En commission parlementaire de la santé et commission de l’éducation nationale, de l’enfance et de la jeunesse, l’Ombuds-Comité fir d’Rechter vum Kand (ORK) présentera son rapport de l’année 2018 avec un accent mis sur la santé mentale des enfants et des jeunes.

Mercredi, François Bausch à l’Otan, Xavier Bettel à Berlin

François Bausch (Déi Gréng) assistera en tant que ministre de la Défense à la réunion des ministres de la Défense de l’Otan qui se tiendra les 13 et 14 février à Bruxelles.

Xavier Bettel sera, quant à lui, en déplacement mercredi et jeudi. Tout d’abord pour rencontrer la chancelière allemande, Angela Merkel. Le lendemain, à Madrid, le Premier ministre rencontrera le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez.

Jeudi, finances, Brexit et culture

Une deuxième séance plénière sera organisée jeudi à 14h. Trois projets de loi dans le domaine financier seront soumis au vote: l’instrument multilatéral de l’OCDE (projet de loi 7333), la circulation des titres via la blockchain (7363) et l’échange de renseignements en matière fiscale (7223).

En commission parlementaire, à 9h, les députés de la commission des affaires étrangères et européennes analyseront les différentes propositions de la Commission européenne en prélude au Brexit. Elles concernent notamment le volet des transports ou encore la sécurité aérienne. 

De nouvelles pétitions publiques déposées par des citoyens seront examinées en commission des pétitions en vue de leur éventuelle ouverture à signatures menant – si le seuil des 4.500 est atteint – à un débat à la Chambre. 

Autre point important à l’agenda, le Kulturentwécklunsplang 1.0 ou Plan de développement culturel, qui représente un document important pour la politique culturelle des cinq prochaines années, a déjà déclaré en substance la ministre de la Culture, Sam Tanson (Déi Gréng).