Dynamisme des villes

Metz et Nancy à la traîne

07 Septembre 2017 Par Frédéric Antzorn
Grande Région
Comme les autres villes du Grand Est, Metz – ici, la rue Serpenoise – et Nancy sont dans le ventre mou du classement des villes les plus dynamiques en France. (Photo: Paperjam.lu / archives)

La capitale mosellane et celle de la Meurthe-et-Moselle n’arrivent qu’en 58e et 76e positions d’un classement sur leur dynamisme prenant en compte divers indicateurs socio-économiques de 113 villes en France.

Le Figaro a réalisé et publié il y a peu une étude sur les villes françaises – de plus de 50.000 habitants – les plus dynamiques, étude basée sur les performances de 113 villes selon différents indicateurs socio-économiques.

Elles ont ainsi été scrutées sur base de leur dynamisme démographique, la santé de leurs entreprises et de leur marché du travail, le niveau de leurs infrastructures, les services qu’elles proposent ou encore le niveau de vie moyen de leur population.

À ce petit jeu, au classement final, c’est la ville de Cergy, en région parisienne, qui l’emporte, alors que Calais, dans les Hauts-de-France, ferme la marche.

Beaucoup d’étudiants à Nancy

De manière générale, les villes qui affichent la meilleure vitalité économique se concentrent en Île-de-France – elles sont 13 parmi les 20 premières –, alors que celles du Grand Est et du Sud méditerranéen affichent les moins bons résultats.

Dans le Grand Est, c’est Nancy qui s’en sort le mieux en se classant en 58e position. Elle se distingue cependant en se hissant parmi les 10 villes qui comptent le plus d’étudiants par rapport à leur population.

Suivent derrière elle les villes de Reims (70e), Strasbourg (73e), Metz (76e), Mulhouse (83e) et Troyes (101e) qui pèchent essentiellement par leur niveau de vie moyen ou très moyen.