Résultats intermédiaires

Luxempart sort gagnant de Direct Energie

17 Mai 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Luxempart Direct Energie
La participation dans Direct Energie a fait grimper les rentrées de Luxempart. (Photo: Licence C. C.)

Dans sa déclaration intermédiaire, Luxempart pointe que sa participation dans Direct Energie, en passe d’être cédé à Total, lui a rapporté quatre fois sa mise de départ. Le holding luxembourgeois estime les perspectives favorables pour 2018.

La déclaration intermédiaire de Luxempart donne quelques indications sur les conséquences de la vente de ses titres Direct Energie. À la mi-avril, le groupe pétrolier Total a en effet annoncé être sur le point d’acquérir le fournisseur de gaz et d’électricité français.

Le holding luxembourgeois était entré dans Poweo en 2007 et a poursuivi l’aventure lors de la fusion avec Direct Energie en 2012. Dans son communiqué, Luxempart précise qu’au cours des années, cette participation a permis d’engranger des plus-values représentant environ quatre fois la mise de départ.

Sur le résultat consolidé 2018, l’effet de cette vente sera donc limité à 11 millions d’euros, du fait de l’enregistrement des plus-values les années précédentes.

État stationnaire

Depuis le début de cette année, Luxempart a investi 70 millions, dont 16 millions en investissements directs, pour renforcer sa position dans Atenor, Armira et Zooplus. Au 15 mai de cette année, après versement du dividende, l’actif net du holding a été calculé à 1.402 millions. Il était de 1.406 millions au 31 décembre et de 1.386,9 millions au 15 mars 2018, selon les chiffres du rapport annuel.

Luxempart est un important actionnaire du groupe satellitaire SES qui a connu une forte chute du cours de l’action depuis le début de cette année.

Le holding luxembourgeois estime que son portefeuille de participations présente «globalement des perspectives favorables».