Festival de Cannes

Luxembourg se profile sur la Croisette

08 Mai 2018 Par France Clarinval
Aude-Laurence Clermont
La comédienne Aude-Laurence Clermont Biver (ici sur le tournage de «Fan Club») bénéficie d’une bourse pour accéder au Marché du film. (Photo: Jan Hanrion / Maison Moderne / archives)

Même si aucun film luxembourgeois ne figure dans la sélection du 71e Festival de Cannes, le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle (Fonspa) sera présent au village international.

Le Festival de Cannes est sans doute le plus grand rendez-vous du cinéma. Les diverses compétitions, les avant-premières, les stars sur les marches feront à nouveau la une de la presse dès ce 8 mai et jusqu’au 17, lorsque la Palme d’or sera attribuée par un jury présidé par Cate Blanchett.

Mais ce qui est moins visible - et pourtant crucial –, c’est le marché qui se tient pendant la durée du festival où producteurs, distributeurs, télévisions, acheteurs, agents et autres professionnels du cinéma viennent faire des affaires. Plus de 12.000 participants y ont assisté l’année dernière et 3.820 films étaient présentés. C’est au sein du marché que se tient le village international, où les institutions cinématographiques nationales et régionales du monde entier se donnent rendez-vous.

Le Luxembourg et le Fonspa

Si Luxembourg ne figure pas dans les sélections et compétitions officielles cette année, le Fonds national de soutien à la production audiovisuelle sera néanmoins représenté à Cannes pour la 16fois avec son pavillon au sein du village international.

Le pavillon luxembourgeois accueillera 19 sociétés sous son ombrelle, parmi lesquelles des sociétés de production, une société spécialisée dans la postproduction et le son, le programme de formation EAVE et le Luxembourg City Film Festival.

Par ailleurs, le premier long-métrage d’animation coproduit par Doghouse Films (Pierre Urbain et David Mouraire), «Pachamama», réalisé par Juan Antin, sera présenté en tant que «Work in progress» dans le cadre du dispositif «Goes to Cannes», en partenariat avec le Festival international du film d’animation d’Annecy.

Le Film Fund, en collaboration avec le Lars et Actors.lu, a accordé une bourse à une jeune réalisatrice (Diana Nilles, dont le premier court-métrage, «Dem Misch seng Kichen» a été présenté au Luxembourg Film Festival) et deux jeunes acteurs (Aude-Laurence Clermont Biver et Tommy Schlesser) afin de leur faciliter l’accès au Marché du film de Cannes.

Comme chaque année, une journée luxembourgeoise attire l’attention sur le pays et sa production. Ce sera le vendredi 11 mai, en présence des professionnels de l’audiovisuel et de la presse, et la journée se clôturera par la traditionnelle réception luxembourgeoise.