Tourisme

Luxembourg, destination de choix

10 Janvier 2018 Par Audrey Somnard
Tourisme Luxembourg
Le Luxembourg rentre dans la cour des grands du tourisme. (Photo: Licence C.C.)

Plus besoin de chercher ailleurs pour ses prochaines vacances, le FDI — service du prestigieux Financial Times — a dressé un classement des 20 pays les plus touristiques en fonction de leurs investissements dans le secteur. Le Luxembourg arrive à une belle 16e place sur 20. Une bonne nouvelle, alors que le pays veut se placer comme destination de qualité dans le cadre d’une stratégie à l’horizon 2022.

Les lieux touristiques classés par le FDI l’ont été en fonction du meilleur potentiel d’investissement dans le secteur du tourisme. C’est la Thaïlande qui remporte la mise, suivie des Maldives et de Hong Kong. Le Luxembourg arrive en 16e position, devant Malte, les Seychelles, la Dominique et le Belize.

La première place de la Thaïlande n’est pas vraiment surprenante, puisqu’il s’agit du pays de l’Asie du Sud-Est le plus touristique. Pour autant, les investisseurs sont présents pour des destinations parfois plus surprenantes, et c’est donc le cas du Luxembourg, qui n’a pas lésiné sur les investissements dans le secteur depuis quelques années. 

La secrétaire d’État au Tourisme, Francine Closener, s’est félicitée de cette place honorable: «Le secteur touristique national s’est développé de manière très positive depuis la fusion en 2013 des ministères de l’Économie et du Tourisme pour faire du Luxembourg une destination touristique de qualité et diversifiée. Le classement confirme aussi les efforts entrepris pour offrir aux entreprises et aux investisseurs relevant du secteur touristique un environnement favorable à leur développement. La Direction générale du tourisme au sein du ministère de l’Économie joue un rôle actif dans la prospection économique. Tout en mettant l’accent sur le développement durable, nous recevons régulièrement des investisseurs tant nationaux qu’étrangers qui sont intéressés par la possibilité de réaliser des projets touristiques, que ce soit dans les domaines de l’hôtellerie ou de nouvelles attractions touristiques.»

60 millions d’euros pour le secteur

Il faut dire que le secteur du tourisme n’est désormais pas une part négligeable, puisqu’il représente 6% du PIB du pays et emploie directement ou indirectement 20.000 personnes. «Pour la période de 2018 à 2022, nous avons prévu une enveloppe budgétaire de 60 millions d’euros pour soutenir l’amélioration continue et la création d’infrastructures touristiques», poursuit Francine Closener. «C’est une augmentation de 30% par rapport à l’enveloppe budgétaire des cinq dernières années. Avec presque trois millions de nuitées enregistrées en 2016, le secteur du tourisme est en plein essor. En 2016, nous avons ainsi pu enregistrer une cinquième année record consécutive.»

Plus de 10% des nuitées dans les hôtels et campings au Luxembourg sont à attribuer à la population résidente.

Francine Closener, secrétaire d’État au Tourisme

Le pays compte notamment, en plus du tourisme de loisirs, sur le tourisme d’affaires et de congrès, plus rentable: «Les retombées économiques par nuitée dans ce segment sont en moyenne trois fois plus élevées que dans le tourisme de loisirs», indique la secrétaire d’État.

Avec l’ouverture du salon Vakanz ce week-end, les vacances à domicile, ou «vakanz doheem», deviennent aujourd’hui une réalité, avec «plus de 10% des nuitées dans les hôtels et campings au Luxembourg à attribuer à la population résidente», précise Francine Closener.

Et les résidents sont mis à contribution pour soutenir le rayonnement du pays dans le secteur touristique: «Je me réjouis particulièrement du résultat de l’appel lancé récemment par les différents offices régionaux du tourisme pour recruter de nouveaux guides touristiques professionnels. Plus de 100 candidats, dont des expatriés, ont répondu à l’appel, témoignant ainsi leur fierté pour montrer aux touristes les atouts du Luxembourg.»