Classement mondial

Londres reste en tête, malgré le Brexit

11 Septembre 2017 Par Thierry Raizer
City, Londres
Malgré les doutes qui entourent le Brexit, Londres ne vacille pas. (Photo: Flickr/Licence C.C.)

Le classement mondial des centres financiers publié ce lundi montre un maintien de Londres et souligne les spéculations quant aux bénéfices que les autres Places pourraient tirer du Brexit.

Le think tank Z/Yen vient de publier la 22e édition de son classement de référence: le Global Financial Centres Index. Il passe au crible 108 centres financiers et en classe 92 en fonction de critères quantitatifs fournis par des parties tierces (dont la Banque mondiale, l’OCDE et l’Onu), ainsi qu’une large enquête.

Premier enseignement: une baisse de confiance à l’égard des centres financiers figurant en tête de classement. 23 des 25 meilleurs voient leur niveau baisser.

Il n’empêche, malgré les questions tournant autour du Brexit, Londres conserve la tête du classement, devant New York, qui souffre (-24 points) en revanche davantage des incertitudes autour des échanges avec les États-Unis sous Trump. 

Hong Kong passe en troisième position, devant Singapour.

Luxembourg, 14e

Voici les principaux centres financiers:

  1. Londres           
  2. New York       
  3. Hong Kong     
  4. Singapour      
  5. Tokyo 
  6. Shanghai       
  7. Toronto          
  8. Sydney
  9. Zurich 
  10. Beijing

Une certaine volatilité est à remarquer autour des résultats des centres financiers de l’Europe de l’Ouest. Francfort, Dublin, Paris et Amsterdam voient leur cote augmenter, mais Zurich, Genève et Luxembourg baissent en évaluation. 

Il n’empêche, la Place luxembourgeoise gagne quatre places, passant de la 18e à la 14e position.

Le Luxembourg se distingue aussi dans le classement consacré aux ressources humaines en occupant la 10e position et est surtout mentionné comme leader reconnu pour une approche globalisée des marchés. Ce qui correspond au positionnement en tant que centre financier international.