Justice internationale

L’Iran veut ses dollars bloqués chez Clearstream

18 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
La Banque centrale d’Iran
La Banque centrale d’Iran a déposé une requête auprès de la justice luxembourgeoise contre Clearstream. (Photo: Licence C. C.)

La Banque centrale d’Iran réclame à nouveau le déblocage de montants gelés par les États-Unis sur son compte ouvert chez Clearstream Luxembourg. Cette somme, 4,9 milliards de dollars, devrait servir à indemniser des victimes d’attentats.

La Banque centrale d’Iran a déposé une requête auprès de la justice luxembourgeoise pour récupérer une somme proche de 5 milliards de dollars bloquée chez Clearstream, la filiale luxembourgeoise de compensation de Deutsche Börse.

Si cet argent est bloqué, 4,9 milliards de dollars au total, c’est que les États-Unis estiment qu’il doit servir à dédommager des victimes américaines d’attentats dans lesquels l’Iran serait impliqué.

L’Iran a notamment été condamné à indemniser un millier de parties civiles américaines après les attentats contre une garnison de l’armée U.S. à Beyrouth (Liban) en 1983 qui a fait 214 victimes américaines. L’Iran est aussi accusé d’un autre attentat, qui avait tué 19 Américains en Arabie saoudite en 1996.

Antécédents

En mars 2017, la justice luxembourgeoise avait alors validé une procédure américaine de saisie de 1,9 milliard de dollars appartenant à la Banque centrale d’Iran. Elle avait agi à la demande d’un groupe de victimes des attentats du 11 septembre 2001 qui avaient pu faire condamner la République islamique pour son soutien aux attentats perpétrés par Al-Qaïda.

D’après la requête déposée par Bank Markazi, la Banque centrale d’Iran, 3,9 milliards dollars de la somme bloquée sont toujours inscrits sur le compte qu’elle a ouvert chez Clearstream. Le reste se trouve dans un compte de la banque italienne UBAE.

Dans un communiqué, la Deutsche Börse, qui gère la Bourse de Francfort, a expliqué que «Clearstream considère que la requête qui la vise n’est pas fondée».