Mission économique aux États-Unis

L’intelligence artificielle appliquée à l’espace

Le quatrième et dernier jour de la mission économique sur la côte ouest des États-Unis sera consacré aux échanges avec le Nasa Frontier Development Lab et le Seti Institute, deux organismes de recherche dédiés en partie au domaine spatial.

Pour sa dernière journée sur la côte ouest des États-Unis, la délégation luxembourgeoise retournera une nouvelle fois sur l’un des sites de la Nasa, à Mountain View, pour des échanges sur des recherches en cours au sein de deux centres de recherche. Le Nasa Frontier Development Lab d’une part et le Seti Institute de l’autre.

Soutenu notamment par des acteurs privés tels qu’IBM ou Nvidia, mais aussi l’Ames Center de la Nasa, le Frontier Development Lab est un accélérateur en recherche et développement spécialisé dans l’intelligence artificielle. La visite devrait permettre de nouer des liens avec des chercheurs dont les trois axes prioritaires pour 2017 sont officiellement «la défense planétaire», les «prévisions météorologiques» et les «ressources spatiales».

Cette dernière thématique intéresse plus particulièrement les Luxembourgeois au vu de l’ambition du centre de recherche d’axer ses travaux sur «la prédiction des éruptions solaires pour accélérer l’analyse des risques des astéroïdes dans le système solaire». Le Seti Institute, pour sa part, est spécialisé, depuis plus de 40 ans, dans la recherche de la vie extraterrestre au sein de notre galaxie. Et possède à ce titre une connaissance pointue des problématiques liées aux défis engendrés par une aventure spatiale.