Faculté de droit, d’économie et de finance

«L’innovation et la recherche sont complémentaires»

14 Juillet 2017 Par Camille Frati
Stefan Braum
Après cinq ans à la tête du décanat de la factulté, Stefan Braum passe le relais à Katalin Ligeti et s’accorde quelques mois sabbatiques afin de replonger dans un quotidien dédié à la recherche et à l’enseignement. (Photo: Sébastien Goossens)

La première faculté de l’Uni en nombre d’étudiants poursuit son développement avec notamment le décollage du Luxembourg Centre for Logistics and Supply Chain Management.

Le doyen Stefan Braum a présenté jeudi et pour la dernière fois le rapport annuel de sa faculté. Il a  en effet passé le relais après deux mandats à la tête de la faculté: à la rentrée universitaire 2017-2018, c’est Katalin Ligeti, élue en avril dernier, qui le remplacera. «J’ai demandé un congé sabbatique pour me replonger dans la recherche avant de reprendre l’enseignement», indique le doyen à Paperjam.lu, «satisfait» du travail accompli durant cinq ans.

Une transition qui intervient en pleine crise financière de l’Uni et dans un contexte de serrage de vis dans toutes les facultés et centres interdisciplinaires. «Nous devrons être à l’avenir plus efficients en termes de procédures et de gestion des coûts, mais cela ne veut pas dire que nos activités principales sont en danger», précise M. Braum. «Le budget est sous contrôle. Il n’y aura pas de coupe en tant que telle dans les quatre prochaines années puisque nous planifions le budget maintenant.» La faculté a d’ailleurs vu son administration et sa gestion administrative certifiées conformes à la norme ISO 9001 pour la troisième fois consécutive.

La stratégie est de connecter LSF au plus près du secteur financier.

Pr Stefan Braum, doyen de la faculté de droit, d’économie et de finance de l’Université du Luxembourg

La faculté de droit, d’économie et de finance a confirmé son ancrage dans l’économie luxembourgeoise avec la participation de trois professeurs, Mahulena Hofmann, André Prüm et Jean-Louis Schiltz au projet de loi sur l’exploitation minière des ressources spatiales. Elle a également organisé plusieurs conférences sur les fintech rassemblant scientifiques et professionnels du secteur financier.

L’installation de la chaire Ada en finance inclusive a été suivie par l’inauguration en janvier dernier d’un nouveau programme de formation continue, le Certificat en droit et en régulation de la finance inclusive, qui a attiré 22 étudiants de 14 pays.

La nouvelle chaire dédiée aux marchés de capitaux et à la finance post-marché, en partenariat avec la BCE, Clearstream, Allen & Overy, Deloitte, Brown Brothers Harriman, Lombard Odier et State Street, sera quant à elle opérationnelle en 2018.

Complétée en 2016, l’intégration de Luxembourg School of Finance est «formellement chose faite» à l’aube de son 15e anniversaire, se réjouit Stefan Braum. «Nous devons encore investir du temps et des ressources financières pour continuer à la développer. La stratégie est de connecter LSF au plus près du secteur financier, d’assurer un transfert de savoirs selon les besoins et de développer une recherche d’excellence.»

La faculté prépare également le «décollage» du Luxembourg Centre for Logistics and Supply Chain Management avec le lancement officiel du master en «Logistics and Supply Chain Management», auquel 17 étudiants de 11 pays sont inscrits. «Nous serons bientôt davantage en contact avec les partenaires privés pour renforcer le secteur logistique dans l’économie», se félicite Stefan Braum. Une stratégie confortée par les récentes annonces d’investissements industriels dans le pays. «Cela montre que le secteur est important au Luxembourg et l’Université a raison de développer un enseignement focalisé sur les besoins de l’économie et du centre financier luxembourgeois, sans abandonner son autonomie dans la recherche. Le Luxembourg Centre for Logistics and Supply Chain Management montre bien que l’innovation et la recherche sont complémentaires. L’innovation pilote la recherche, et la recherche inspire l’innovation.»