Statistiques

L’indexation des salaires repoussée

08 Novembre 2017 Par Frédéric Antzorn
Indexation
À en croire le Statec, il ne faut pas s’attendre à une nouvelle indexation des salaires avant l’été prochain au mieux. (Photo: Sven Becker / Archives)

Le Statec a revu ses prévisions d’inflation à la baisse. Et celle d’une prochaine tranche indiciaire qui ne devrait pas tomber avant le troisième trimestre de l’an prochain.

Dans la foulée de la publication ce mercredi du taux d’inflation annuel pour le mois d’octobre, le Statec a fait part de prévisions d’inflation adaptées et revues à la baisse pour 2017 et 2018.

Selon plusieurs hypothèses liées à l’évolution des prix du pétrole, il a établi trois scénarios, dont un central tablant sur un taux d’inflation de 1,7% pour 2017 et de 1,4% en 2018.

C’est donc 0,1% de moins pour cette année et 0,2% pour l’an prochain, en comparaison de ce qui avait été auparavant annoncé par l’institut statistique.

Une indexation possible au troisième trimestre

Le Statec explique cette double révision par l’impact des nouveaux chèques-service qui tirent l’inflation vers le bas, ainsi que par l’inflation sous-jacente qui s’est montrée moins dynamique que prévu ces derniers mois, le tout ayant été contrebalancé partiellement par la récente remontée des prix des produits dérivés de l’or noir.

Et le Statec de conclure en indiquant que si le scénario qu’il retient désormais était le bon, la prochaine tranche indiciaire qui devrait déclencher l’indexation des salaires et des pensions tomberait au troisième trimestre de 2018 et non possiblement au deuxième comme il l’avait annoncé en mai.