ING International Survey

L’immobilier trop cher pour 92% des résidents

12 Septembre 2017 Par Frédéric Antzorn
Immbobilier ING International Survey
Si l’an dernier 69% des résidents estimaient que les prix de l’immobilier ne baisseraient jamais, ils ne sont plus que 56% cette année. (Photo: Paperjam.lu / archives)

Si les prix de l’immobilier sont jugés excessifs par une large majorité de résidents, ces derniers sont de moins en moins nombreux à estimer qu’ils ne baisseront jamais, indique le dernier ING International Survey.

ING vient de publier les résultats d’un nouveau sondage consacré à l’immobilier que la banque a mené dans une majorité d’États membres de l’Union européenne, en Turquie, aux États-Unis ainsi qu’en Australie.

Au Luxembourg, quelque 500 résidents ont été interrogés dans le cadre de cette enquête d’opinion révélant sans surprise que 92% d’entre eux considèrent que les prix des logements sont «trop élevés» au Grand-Duché, alors que la moyenne européenne se situe à 61% des sondés.

Pour une majorité également, les résidents ne sont pas très optimistes à court terme puisqu’ils sont de plus en plus nombreux – de 78% l’an dernier à 86% cette année – à estimer que les prix de l’immobilier vont continuer d’augmenter au cours des 12 prochains mois.

Les propriétaires moins en difficulté

Par contre, toujours en comparaison avec l’année écoulée, ils sont moins nombreux à penser que ces prix ne baisseront jamais, à raison de 56% cette année contre 69% en 2016.

Autre enseignement de ce sondage, les prix de l’immobilier sont perçus de manière différente selon que l’on est locataires ou propriétaires au Luxembourg.

Car si payer son loyer en fin de mois représente une difficulté pour 27% des premiers, les seconds sont trois fois moins nombreux (9%) à rencontrer cette difficulté lorsqu’il s’agit de rembourser leur emprunt.