Bilan trimestriel

L’immobilier de bureaux en mode plus lent

05 Juin 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Sur le premier trimestre, le total des transactions atteint 189 millions d’euros, contre 304 millions l’an dernier, selon les chiffres dévoilés par Inowai. (Photo: Anthony Dehez / archives)

Le marché de l’immobilier de bureaux a commencé l’année plus lentement, et des localisations en périphérie de la capitale ont connu un plus grand attrait. Rareté ou cherté des biens? Le marché amorce peut-être un virage lent.

Après quelques années de folie, le marché de l’immobilier de bureaux a connu un rythme plus calme en ce début d’année. Selon les chiffres de la société de conseil en immobilier Inowai, la prise en location a diminué de 43% par rapport au premier trimestre 2017: 43.317m2 contre 76.611m2.

Mais le début d’année 2017 avait été marqué par deux contrats de location importants: 13.800m2 pour la BEI au Kirchberg et 12.675mpour la banque ING face à la gare.

Inowai voit aussi une cause de cette diminution dans la baisse de la moyenne des surfaces prises en occupation par contrat: 585mcontre 1.049m2. Par contre, le nombre de transactions est stable d’une année à l’autre (74 pour 73 de janvier à mars 2017).

Attrait périphérique

L’agent immobilier pointe encore le fait qu’un nombre important de transactions a été réalisé en périphérie. Pour ce trimestre, Leudelange et Strassen cumulent 37% de la surface totale de bureaux louée.

Inowai pose donc la question de savoir si ce choix est lié à un manque croissant de surfaces sur les secteurs historiques ou à la recherche d’un loyer moins élevé. Élément de réponse: le taux de vacance général se maintient sous les 5% (4,92%), avec des taux bien plus bas encore au Kirchberg (1,18%), au centre-ville (2,12%) et dans le quartier de la gare (3,28%).

La barre des 4 millions de m2

Notons encore que le stock total de surfaces de bureaux passera cette année le cap des 4 millions de mètres carrés. Il est pour l’instant de 3.947.660m2 mais, selon Inowai, la croissance stable et continue de ce stock, ainsi que les livraisons prévues en 2018 – dont Alter Domus et Deloitte à la Cloche d’Or pour 22.000m2–, permettra de franchir cette nouvelle barre symbolique.

Au niveau de l’investissement, le marché est également plus stable au début 2018. Sur le premier trimestre, le total des transactions atteint 189 millions d’euros, contre 304 millions l’an dernier, année record avec près de 1,4 milliard d’euros en transactions. Selon Inowai, ce ralentissement est lié à la rareté des biens sur le marché.