#Hubradar

Les start-up collaboratives toujours très rentables

06 Novembre 2017 Par Hub Institute
Start-up collaborative
Depuis quelques années, la tech au service de la collaboration au travail a le vent en poupe. (Photo: Techcrunch)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Pourquoi les start-up collaboratives continuent à être très rentables

Depuis quelques années, la tech au service de la collaboration au travail a le vent en poupe. Les entreprises y investissent de plus en plus d’argent car elles permettent de développer leur productivité et leur rendement lorsque la technologie est bien utilisée et accompagnée en interne. Par exemple, il a été démontré que l’intégration d’un outil comme Slack permet d’améliorer nettement la communication entre les employés et amène à faire évoluer le style de management en interne. Un autre attrait de ces plateformes collaboratives dans les entreprises concerne la mise en place d’outils avec automatisation de certaines tâches. C’est le cas de Smartsheet, par exemple, qui permet aux employés de trier leurs e-mails et donc de leur faire gagner du temps.
#FUTUREOFWORK #STARTUPS #AUTOMATISATION

Les 30(0) prochaines années du capitalisme vues par Softbank

Une présentation de Softbank, société holding japonaise faisant partie de l’indice TOPIX100, a été découverte sur Twitter par Nicolas Levy et présente la vision de son CEO Masayoshi Son sur les 30(0) prochaines années. Selon ce dernier, d’ici 30 ans, les QI des robots dépasseront largement ceux des humains, ce qui leur donnera la capacité d’innover seuls. Les outils conçus par les humains seront alors plus intelligents qu’eux. Softbank met l’accent sur l’importance des «émotions» qui devront être transmises par les robots (grâce à une bonne utilisation de la data et d’algorithmes) pour qu’ils puissent s’intégrer à notre société. Pour en savoir plus sur la vision et les ambitions de Softbank, consultez la présentation dans son intégralité ici.
#AI #SOFTBANK #INNOVATION

Quand une IA est en compétition avec une centaine d’avocats

Casecruncher Alpha est un projet développé par trois étudiants en droit de Cambridge. Imaginé au départ sous la forme d’un «chatbot» pour simplifier les recherches de renseignements juridiques, le projet a rapidement évolué en intelligence artificielle suffisamment douée pour défier des avocats. Une compétition, supervisée par deux juges, s’est déroulée à Londres entre l’IA et 100 avocats très qualifiés sur des cas de ventes abusives d’assurances de protection de paiements. Chacun des participants était alors amené à définir si l’Ombudsman financier autoriserait ou non une réclamation. L’IA a remporté la compétition avec un taux d’exactitude de 86,3% contre 66,3% pour les avocats. L’IA bientôt appelée au barreau?
#FUTUREOFWORK #IA #DROIT