EXPERTISES - Investissements & ETF

Les ETF au service de l’ISR

16 Mai 2018 Par Lyxor ETF
François Millet, Responsable du Développement Produits ETF et Gestion Indicielle, Lyxor ETF
François Millet, Responsable du Développement Produits ETF et Gestion Indicielle, Lyxor ETF. Crédit photo: Lyxor ETF

Au T1 2018, les ETF ESG ont déjà attiré 1,1 milliard d’euros de flux de capitaux, soit 50% de la collecte observée en 20171. François Millet, Responsable du Développement Produits ETF pour Lyxor, revient sur cette forte accélération et explique comment les ETF ouvrent une nouvelle voie à l’Impact investing.

Les attributs de l’Impact investing

L’Impact investing a pour objectif d’amplifier les avancées dans des domaines environnementaux ou sociaux, tout en générant des rendements. Il est présent à travers trois principaux canaux d’investissement: la dette privée (financement de PME, microfinance), le private equity (capital développement, capital risque) et les actifs réels (infrastructures, immobilier vert).

Ses attributs sont: l’intentionnalité, soit la volonté de l’investisseur d’apporter un impact sur le plan social, sociétal ou environnemental; l’additionnalité, qui démontre qu’un projet n’aurait pas eu lieu si ce mode de financement n’existait pas; la capacité d’influencer directement des initiatives en participant à la gouvernance d’un projet; la mesurabilité, qui est la capacité de mesurer à l’aide d’indicateurs l’impact d’un investissement. Ces attributs se retrouvent dans des actifs cotés (actions, obligations), à des degrés divers. En revanche, les produits cotés offrent un effet d’échelle beaucoup plus important, davantage de liquidité, une certaine liberté dans l’horizon d’investissement, et une charge opérationnelle moins lourde. Il est donc possible, dans une certaine mesure, d’atteindre les objectifs de manière moins directe à travers des investissements cotés.

Forte accélération des encours sur les ETF ESG

Sur 635 milliards d’euros d’encours sur le marché européen des ETF, 6,7 milliards d’euros le sont sur des ETF ESG1, répartis comme suit: 61% à travers des indexations ESG larges sur des indices comme ceux de MSCI, par exemple; 22% sur des thématiques comme l’eau ou les nouvelles énergies; 12% d’ETF obligataires investis sur des émissions corporate d’émetteurs obtenant une bonne notation ESG; 5% sur des rating low carbon. On observe une très forte accélération de la collecte nette sur les ETF ESG, avec déjà 1,1 milliard d’euros au T1 2018, soit 50% de celle de 2017, qui était de 2,2 milliards d’euros1.

Une gestion passive pas si passive

La gamme Lyxor ETF s’articule autour de deux piliers. Le premier concerne une gamme thématique axée sur l’eau, les nouvelles énergies, les green bonds et la thématique gender equality. Le second pilier porte sur quatre ETF ESG dits «Trend Leaders» sur la base d’indices larges MSCI avec pour caractéristique originale la prise en compte du rating des sociétés et de leur amélioration. C’est une manière de faire de la gestion passive un peu plus activiste en bonifiant le poids de ceux qui améliorent leur score et en pénalisant ceux dont le score se dégrade par rapport à leurs pairs dans leur secteur.

 

Source: Lyxor International Asset Management, au 31 mars 2018.