10x6

Les bons conseils font les bons leaders

12 Mai 2016 Par Thierry Raizer
Les orateurs de la soirée 10X6
Les neuf orateurs de la soirée 10x6, aux côtés de Guy Benzeno (Paperjam Club) et de Alcor Executive (sponsor de la soirée). (Photo: Maison Moderne)

Des leaders venus d’horizons variés ont partagé mercredi soir lors d’une soirée 10x6 les leçons de leurs expériences, teintées de succès, mais aussi d’échecs enrichissants.

Le Paperjam Club avait choisi de donner la parole aux leaders, qu’ils soient chefs d’entreprises ou associés, lors d’une soirée 10x6 organisée mercredi soir au Tramsschapp. Mais comment faire preuve de leadership? Naît-on leader ou le devient-on? Des questions qui sont revenues à plusieurs reprises, en filigrane ou directement, dans les discours prononcés.

«Je crois que le leadership signifie tout d’abord être le leader de soi-même», a pointé Marc Lemmer, ancien CEO du CRP Henri Tudor et désormais business development & relationship advisor, conseillant notamment MyScienceWork et TheMarketsTrust. «La confiance doit se gagner, il faut être prudent en choisissant les personnes sur lesquelles vous misez», a indiqué Marc Lemmer.

Le leadership signifie tout d’abord être le leader de soi-même.

Marc Lemmer, business development & relationship advisor 

Marc Lemmer, 10x6, Paperjam Club

Le leadership est la capacité de définir des buts, une stratégie, ainsi qu’une vision.

Xavier Buck, Eurodns 

Xavier Buck, eurodns, 10x6

Outre la confiance, le timing est aussi un élément important selon les leaders sur scène. Ou comment se fier à son instinct tout en mesurant les risques encourus lors d’une prise de décision, en fonction de la donne du marché. C’est ce qu’a voulu illustrer Xavier Buck, chairman d’Eurodns.

Quel modèle? 

Thought leadership, leadership situationnel, shared leadership…l’usage des grands modèles évoqués par les orateurs dépend de l’entreprise. Et surtout de l’homme ou de la femme qui les applique.

La confiance est quelque chose d’essentiel.

Bernard Lhermitte, ING Luxembourg

Bernard Lhermitte,ING,10x6

Le leader doit «faire en sorte que les autres grandissent et s’épanouissent dans leur fonction», a déclaré Bernard Lhermitte, le COO d’ING Luxembourg. «La confiance est quelque chose d’essentiel. Rester soi-même, accessible, faire preuve d’humilité sont les clés de la réussite.»

La bonne information permet de prendre la bonne décision.

David Schrieberg, Vitalbriefing

David Schrieber; Vitalbriefing, 10x6

Pointant les citations – souvent contradictoires – du candidat à la primaire républicaine aux États-Unis, Donal Trump, l’ancien journaliste qui a développé des outils de veille informative pour entreprises David Schrieberg a voulu démontrer que «la bonne information permet au leader de prendre la bonne décision».

Diriger une équipe apporte du stress, mais aussi beaucoup de gratitude.

Steven Libby, PwC Luxembourg

Steven Libby, PwC, 10x6

Encore faut-il accepter de prendre des risques, de sortir de sa zone de confort. Le leader, forcément entrepreneur, doit oser se remettre en question, selon l’associé et chief transformation officer de PwC Luxembourg, Steven Libby, parti il y a une vingtaine d’années de sa San Francisco natale pour – à la faveur d’une mobilité interne – rejoindre le Luxembourg.

Traitez les autres de la manière dont vous voudriez être traités.

Raymond Schadeck, administrateur indépendant

Raymond Schadeck, 10x6

L’ancien managing partner d’EY Luxembourg, désormais président de Luxinnovation et administrateur, Raymond Schadeck, a partagé quelques principes pragmatiques, dont celui de «traiter les autres de la manière dont vous voudriez être traité». Comme différents orateurs, il a aussi insisté sur l’importance de l’équipe, des collaborateurs.

«On ne peut pas changer les hommes, il faut composer avec et savoir accepter la défaite», selon Laurent Schonckert, administrateur-directeur de Cactus.

Sur plusieurs terrains

Tous les leaders avaient carte blanche pour évoquer une leçon, un enseignement, issus tantôt d’un succès, tantôt d’un échec. Voire d’un match nul qui peut se prolonger par un nouveau succès. L’ancien joueur de haut niveau que fut Laurent Schonckert a volontiers emprunté l’analogie footballistique.

Il faut toujours saisir la deuxième chance.

Laurent Schonckert, Cactus

Laurent Schonckert, Cactus, 10x6

«Il y a toujours une deuxième chance, il faut la saisir», lance l’administrateur directeur du groupe Cactus. «Il faut être objectif, avoir de l’ambition, toujours essayer de gagner.»

L’équité à l’intérieur d’une équipe est primordiale.

Sophie Mitchell, Deloitte Luxembourg

Sophie Mitchell, 10x6, Deloitte

Seule femme parmi les leaders sur scène lors de ce 10x6, Sophie Mitchell, associée et audit leader chez Deloitte, a encouragé les dames dans l’assistance à mettre en avant leurs atouts naturels pour progresser dans la vie professionnelle, parfois faite de feed-back au premier abord désagréables, mais qui permettent d’avancer. «Tu fais ta maman», lui avait lancé un collègue au terme d’une discussion nourrie. Comme une maman voudrait traiter ses enfants de la même manière, Sophie Mitchelle considère que «l’équité à l’intérieur d’une équipe est primordiale».

Entre le leader qui conseille et l’ami qui renseigne grâce à son carnet d’adresses, la frontière est parfois poreuse et les limites difficiles à poser.

Les bons comptes font les bons amis, mais les bons amis, ça compte aussi!

Jean-Claude Bintz, Lakehouse

Jean-Claude Bintz, 10x6, Cactus

On peut rendre des services – gratuits – à des amis, mais il faut très vite établir la distinction, a déclaré Jean-Claude Bintz, CEO de Lakehouse, structure de conseil en stratégie adossée à Muller & Associés. Une structure qui permet à Jean-Claude Bintz de formaliser la prestation de conseils et sa facturation, en posant des limites. Celles-ci étant parfois faites pour être franchies, selon l’adage de Jean-Claude Bintz: «Les bons comptes font les bons amis, mais les bons amis, ça compte aussi!»

Public de la soirée 10x6 du Paperjam Club