Bisbille entre Marc Hobscheit et l’État

Le Waldhaff bientôt à la porte

02 Février 2018 Par Camille Frati
Marc Hobscheit
En attente de l’issue de son combat judiciaire, Marc Hobscheit est confronté à la non-reconduction de son bail par l’État. (Photo: Olivier Minaire / archives)

L’État n’a pas attendu l’issue de son bras de fer judiciaire avec Marc Hobscheit et n’a pas renouvelé le bail du restaurant.

L’année commence mal pour Marc Hobscheit, puisque l’Administration de l’enregistrement et des domaines n’a pas prolongé le bail de son restaurant le Waldhaff, d’après les informations du Wort. Le restaurateur a toutefois la ferme intention de contester la décision de la Commission des loyers dépendant du ministère des Finances devant le tribunal de paix.

Une décision qui intervient en plein combat judiciaire entre les deux parties. Marc Hobscheit, qui exploite depuis bientôt sept ans le bistro proche de Junglinster, avait en effet comparu l’été dernier pour avoir fait construire un toit et des cloisons en bois afin de protéger la terrasse du bâtiment des intempéries. N’étant que locataire, et qui plus est dans une zone verte, le restaurateur aurait dû demander l’autorisation de l’Administration de la nature et des forêts. Il n’avait pas non plus l’autorisation d’accueillir plus de 50 clients alors que son restaurant comptait près de 220 couverts.

M. Hobscheit avait été condamné à deux amendes de 10.000 euros en première instance. Un jugement contre lequel l’État a interjeté appel. M. Hobscheit avait ensuite été enjoint par la Cour d’appel à remettre les lieux dans l’état de 2012. Son pourvoi en cassation est en cours.