Aménagement d’un P+R de 1.790 places

Le passage à niveau de Rodange condamné

03 Juillet 2015 Par Frédéric Antzorn
Gare de Rodange
L'aménagement d'un P+R à Rodange et l'adaptation des infrastructures ferroviaires nécessiteront la suppression du passage à niveau menant vers Athus. (Photo: DR)

Dans le cadre de l’aménagement en trois phases d’un P+R de 1.790 places à l’horizon 2020 à Rodange, le passage à niveau permettant de faire la jonction avec Athus, en Belgique, sera définitivement supprimé.

La construction d’un parking «Park & Rail» (P+R) à la gare de Rodange vient de faire l’objet d’un échange de courriers entre le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, et le député Jean-Marie Halsdorf (CSV) qui a souhaité être informé du déroulement de ces travaux.

Selon François Bausch, l’aménagement de ce P+R sera réalisé au nord de la gare, entre les voies ferrées et le boulevard de l’Europe, soit à un emplacement qui permettra un accès routier direct au parking, en dehors des zones d’habitation.

Un passage pour les piétons et les cyclistes

Dans une première phase, un parking en surface de 210 places sera aménagé et pourrait être déjà opérationnel d’ici 2017. Suivra, à l’horizon 2019, la construction – au-dessus de ce premier parking – d’un premier étage d’une capacité totale de 720 emplacements de stationnement, puis d’un second de 860 places d’ici 2020.

Le ministre du Développement durable et des Infrastructures souligne en outre à l’adresse de Jean-Marie Halsdorf que l’adaptation des structures ferroviaires nécessitera la suppression du passage à niveau qui permet actuellement de relier Rodange au Luxembourg, à Athus en Belgique. Il sera remplacé à terme par un passage uniquement réservé aux piétons et aux cyclistes.