Revue de presse

Le Milan AC n’est plus aux enchères

12 Avril 2018 Par Paperjam.lu
Le club italien est dans la tourmente financière.
Le club italien est dans la tourmente financière.  (Photo: Licence C.C.)

D’après un article paru dans le Wort de l’édition de mercredi, la situation du rachat de club de foot Milan AC est confuse. Ainsi, deux sociétés luxembourgeoises agissant pour le compte d’un Chinois n’auraient plus les moyens d’assurer l’avenir du club.

Le nouveau propriétaire du Milan AC depuis plusieurs mois, le Chinois Li Yonghong, par l’intermédiaire des sociétés luxembourgeoises Rossoneri Sport Investment et Rossoneri Champion Sport Investment (Hong Kong), ne serait plus en mesure de payer les traites du club, soit 37 à 43 millions de dollars mensuels qu’il doit jusqu’en octobre prochain.

Les médias italiens assurent, d’après le Wort, que la justice chinoise a condamné Li Yonghong via sa société Jie Ande, ce qui aurait torpillé ses affaires. Pour ce dernier, il se défend sur les réseaux sociaux et par avocats interposés en démentant.

Prochaine réunion de l’UEFA le 20 avril prochain

Pourtant, à la mi-janvier, un fonds vautour américain, qui avait prêté près de 330 millions de dollars au Chinois (à 10% d’intérêt sur 18 mois), semblait vouloir se retirer du club en annonçant une vente aux enchères. Quelques mois plus tard, le fonds a semble-t-il changé d’avis.

L’UEFA, qui n’avait jusque-là pas donné son feu vert pour le plan de financement du club, doit se réunir le 20 avril prochain. Si l’instance européenne ne valide pas le plan chinois, le fonds d’investissement américain va vouloir récupérer son dû, estime l’article du Wort. Plusieurs noms circuleraient, comme celui du milliardaire russe Alisher Usmanov (actionnaire minoritaire d’Arsenal), Dmitri Rybolovlev (propriétaire de l’AS Monaco) ou encore un émir de Dubaï, Saeed Al-Falasi.