En Moselle

Le maire de Thionville prend congé des Républicains

21 Février 2018 Par Frédéric Antzorn
Pierre Cuny
Le maire de Thionville, Pierre Cuny, dit vouloir privilégier le dialogue et l’échange, plutôt qu’alimenter le populisme et manier la caricature comme l’a fait – selon lui – Laurent Wauquiez. (Photo: DR)

Pierre Cuny claque la porte du parti après les propos «inacceptables» de son président, Laurent Wauquiez, tenus à Lyon la semaine passée.

Maire de Thionville et président de la communauté d’agglomération Portes de France, Pierre Cuny n’a pas digéré les propos du président des Républicains, Laurent Wauquiez, qui, jeudi, s’est exprimé en off devant des étudiants lyonnais en management et s’en est pris à toute la classe politique, de gauche comme de droite.

«Les propos de Laurent Wauquiez rapportés dans la presse sont inacceptables et ne correspondent pas à ma vision de la politique», explique Pierre Cuny dans un communiqué, ajoutant qu’il était inconcevable qu’un dirigeant politique «alimente le populisme et manie la caricature».

«Dans ses propos, Laurent Wauquiez insulte les responsables politiques de tous bords, y compris notre famille politique», souligne encore le maire de Thionville, qui juge ces propos «graves» et dit s’en désolidariser complètement en exprimant son soutien aux personnes visées.

Pierre Cuny affirme que le temps est à la recherche permanente du dialogue et de l’échange, ce qu’il dit appliquer au quotidien à Thionville et sur le territoire nord-lorrain.

Avant de conclure en indiquant qu’il se met officiellement en retrait des Républicains, «tout en continuant de promouvoir les valeurs de la droite et du centre droit».

Entré en politique en 2008 par la petite porte, Pierre Cuny avait pris la tête de la mairie de Thionville en avril 2016, après le décès d’Anne Grommerch qui – deux ans plus tôt – avait déjà eu l’occasion de recadrer des propos de Laurent Wauquiez sur le Luxembourg qu’il avait qualifié de «pays artificiel».