Premier tour de la présidentielle en France

Le Grand Est en bleu Marine selon les sondages

21 Avril 2017 Par Frédéric Antzorn et Jean-Michel Hennebert
Intentions de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle française du 23 avril 2017. Passez votre souris sur la carte pour afficher les données, exprimées en pourcentage (%). 

Bien qu’en recul par rapport à il y a un mois, la candidate du Front national est toujours en tête des intentions de vote dans le Grand Est. Mais, selon un sondage réalisé pour France 3, elle serait battue au second tour si elle était opposée à Emmanuel Macron et François Fillon. Elle ne l’emporterait seulement que de très peu si son adversaire était Jean-Luc Mélenchon.

Selon un sondage Cevipof/Ipsos-Sopra Steria réalisé pour France 3, Marine Le Pen pourrait remporter la région Grand Est au premier tour de l’élection présidentielle française qui aura lieu ce dimanche.

La candidate du Front national y est en effet créditée de 27% des intentions de vote, devant Emmanuel Macron (21%), François Fillon (19%), Jean-Luc Mélenchon (16%), Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan (5% chacun).

Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et François Asselineau ne récolteraient, quant à eux, qu’à peine 1% des intentions de vote, tandis que Jean Lassalle et Jacques Cheminade obtiendraient des résultats plus confidentiels encore.

La surprise Mélenchon

Par rapport au même sondage réalisé un mois plus tôt, en mars, les principaux candidats – Le Pen, Macron, Fillon et Mélenchon – conservent leur position même si Marine Le Pen (-6%) et Emmanuel Macron (-3%) ont perdu du terrain au profit de François Fillon (+2%) et surtout de Jean-Luc Mélenchon (+6%).

Toujours dans le Grand Est, en cas d’un second tour qui mettrait aux prises la chef de file du Front national et le leader d’En Marche, la première obtiendrait 45% des intentions de vote, contre 55% pour le second.

Elle serait également défaite en cas d’affrontement avec François Fillon (48% contre 52%) et ne disposerait que d’une courte tête d’avance si elle devait être opposée à Jean-Luc Mélenchon (51% contre 49%).

Quant à Emmanuel Macron, il l’emporterait dans tous les cas de figure, non seulement face à Marine Le Pen, mais également face à François Fillon (62% contre 38%) et à Jean-Luc Mélenchon (56% contre 44%).

Au niveau national, en France métropolitaine, avant le premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen est en tête des intentions de vote dans cinq régions (Occitanie, Provence–Alpes–Côte d’Azur, Bourgogne–Franche-Comté, Grand Est et Hauts-de-France), Emmanuel Macron dans cinq régions également (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire et Auvergne–Rhône–Alpes), tandis que François Fillon pourrait remporter Paris et l’Île-de-France, et Jean-Luc Mélenchon – surprise de ce nouveau sondage – la Nouvelle-Aquitaine, promise il y a un mois à Emmanuel Macron.