Communales 2017

Le DP reste «le plus fort» dans la capitale

09 Octobre 2017 Par François Aulner
Lydie Polfer
Lydie Polfer souligne que le DP reste le plus fort dans la capitale, et elle, de loin la plus élue. (Photo: Anthony Dehez)

La bourgmestre Lydie Polfer souligne que, malgré la perte d’un siège, son parti compte toujours le plus de mandats dans la capitale. Compte tenu des résultats positifs de Déi Gréng, mais surtout du CSV, ça sera désormais le programme qui fera la différence.

Lydie Polfer remerciait ses électeurs dimanche soir, car son parti, le DP, reste, malgré la perte d’un siège, le plus fort, avec 9 mandats sur 27. Et d’ajouter, à la troisième personne, que «notre tête de liste est de loin la première élue».

Constatant que Déi Gréng n’a pas perdu en préservant ses mandats, Lydie Polfer expliquait qu’en principe, le DP pourra continuer la coalition actuelle.

En revanche, elle ajoutait que le DP ne pourra pas ignorer le CSV, car «il est quand même normal, je crois, qu’on entre aussi en discussion avec ce parti, qui gagne quand même deux sièges».

Ainsi, la question serait de savoir quel partenaire permettrait le plus au DP de réaliser sa politique: «Une chose est d’avoir une majorité, et une autre est d’avoir un accord sur un programme (de coalition, ndlr).»

Interrogée au sujet d’une assez improbable coalition CSV-Déi Gréng-LSAP, Lydie Polfer répondait: «Moi, je ne vais pas m’aventurer maintenant dans ce genre de conjoncture.»