Politmonitor Sonndesfro

Le CSV en perte de vitesse dans le Nord

13 Juin 2018 Par Jonas Mercier

Le parti chrétien-social domine toujours largement la circonscription Nord, selon les résultats du Politmonitor Sonndesfro publiés mardi, mais de façon moins nette qu’en décembre. Les libéraux, eux, séduisent de nouveau.

Si les élections législatives avaient lieu ce dimanche, la très grande majorité des électeurs du Nord voteraient sans surprise pour le CSV. Les résultats du sondage Politmonitor Sonndesfro, commandités par RTL et le Luxemburger Wort et publiés mardi soir, montrent toutefois une baisse de la confiance accordée au principal parti de l’opposition.

Les chrétiens-sociaux obtiendraient en effet 37,1%, contre 41,8% en décembre, lors d’un sondage identique. Des chiffres qui restent toutefois supérieurs au niveau obtenu lors du scrutin du 20 octobre 2013 (33,7%).

En parallèle, le DP, qui constitue la seconde force politique du Nord, retrouve des couleurs. Après avoir obtenu 23,7% des voix lors des dernières élections, il avait vu sa popularité diminuer. Le Politmonitor Sonndesfro du mois de mai 2017 ne lui prêtait que 15,1% des suffrages. Un chiffre qui est passé à 17,7% en décembre, pour atteindre hier les 20,3%.

Les petits partis progressent

Si le LSAP (14,3%) et Déi Gréng (9,4%) maintiennent plus ou moins leur score, il est intéressant de noter que les petits partis reprennent du poil de la bête. Ainsi, l’ADR obtiendrait 7% des voix, soit plus que lors des législatives de 2013 (6,4%), alors que Déi Lénk serait crédité de 5,8% des suffrages, un résultat bien supérieur à celui d’il y a cinq ans (2,6%).

Ce regain de popularité pour les deux formations politiques avait déjà été observé lors du sondage de mai 2017, mais s’était ensuite atténué en décembre.

En termes de sièges, la répartition ne connaîtrait toutefois pas de modification par rapport aux deux derniers Politmonitor Sonndesfro. Seuls le CSV (5), le DP (2), le LSAP (1) et Déi Gréng (1) se retrouveraient à la Chambre.