Dans le contexte du Brexit

Le cabinet Wildgen s’installe à Londres

18 Juin 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Mark Shaw, responsable à Londres, et Samia Rabia, responsable du nouveau bureau à partir de Luxembourg. (Photo: Wildgen)

Le cabinet d’avocats Wildgen vient d’ouvrir une antenne londonienne pour se rapprocher de ses clients britanniques. Dans le contexte du Brexit, les questions restent nombreuses sur l’accès au continent.

Après l’annonce de l’ouverture d’un bureau new-yorkais pour Elvinger la semaine dernière, c’est cette fois la capitale britannique qui est visée par un bureau d’avocats. Le cabinet Wildgen vient en effet d’annoncer qu’il avait ouvert un bureau à Londres. Il sera dirigé par deux partners, Mark Shaw, responsable à Londres, et Samia Rabia, responsable de ce nouveau bureau à partir de Luxembourg.

Le cabinet Wildgen affiche déjà 95 années de présence au Grand-Duché. En s’installant à Londres, il veut avant tout se rapprocher physiquement de ses clients britanniques. Le Brexit n’est évidemment pas à négliger dans ce choix. Les acteurs basés au Royaume-Uni s’interrogent encore sur les possibilités de mener des activités avec l’Union européenne dans le contexte du retrait annoncé.

Wildgen explique aussi que le marché britannique est de plus en plus important en termes d’activités. Son premier objectif est donc de fournir des conseils sur la législation luxembourgeoise, le fonctionnement des marchés financiers et la réglementation financière.

Londres est la première implantation hors frontières du cabinet luxembourgeois. Mais il a déjà ouvert un «German desk» dans ses murs pour aider les entreprises et les investisseurs allemands et met en place un «bureau français». Des voisins dont la proximité n’impose pas de créer un bureau sur place.