Réglementation bancaire

L’ABE crée son hub pour avancer sur les fintech

15 Mars 2018 Par Jonas Mercier
ABE bureaux
Le hub de l’ABE «veillera à ce que les superviseurs de l’UE partagent les meilleures pratiques et adoptent une approche technologiquement neutre pour l’application des nouvelles technologies dans le secteur financier», indique le président de l’ABE, Andrea Enria. (Photo: DR)

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a publié jeudi une feuille de route définissant ses priorités pour les deux années à venir sur le développement des technologies financières. Elle annonce la création d’un hub pour partager les meilleures pratiques réglementaires au niveau européen.

Elle avait commencé par tâter le terrain en publiant, au mois d’août, un livre blanc ouvert en consultation publique. Le document de 56 pages s’intéressait aux multiples statuts réglementaires des entreprises actives dans le domaine des fintech en Europe, laissant la place à différentes pistes de réflexion.

C’est sur la base des retours obtenus que l’ABE vient de publier une feuille de route sur la réglementation des fintech. L’Autorité y définit cinq priorités. La première est le suivi du «périmètre réglementaire» au sein de l’Union européenne.

Identifier les meilleures pratiques.

Autorité bancaire européenne

L’institution indique qu’elle évaluera les différentes approches en matière d’autorisations et de licences et «analysera les ‘sandboxes’ réglementaires et les plateformes d’innovation existantes (la Lhoft sera certainement sur cette liste, ndlr) afin d’identifier les meilleures pratiques».

Un hub d’innovation réglementaire

La seconde priorité concerne l’observation des tendances émergentes dans le secteur fintech et de leur impact sur le marché financier. L’ABE se propose ensuite de promouvoir les meilleures pratiques en termes de supervision et de cybersécurité. Les deux dernières pistes prioritaires retenues par l’autorité bancaire se réfèrent aux relations entre les fintech et leurs clients et aux questions de risques liés au blanchiment d’argent.

Mais la grande nouveauté de l’approche de l’ABE sur le secteur fintech est la création d’un Fintech Knowledge Hub. C’est sur cette plateforme que seront partagées les connaissances et l’expérience des différents acteurs financiers européens.

Ce hub «veillera à ce que les superviseurs de l’UE partagent les meilleures pratiques et adoptent une approche technologiquement neutre pour l’application des nouvelles technologies dans le secteur financier», indique le président de l’ABE, Andrea Enria. «Cela facilitera l’innovation et l’expansion des fintech dans l’ensemble du marché unique.»