Lancement

La police ouvre son e-commissariat

27 Juillet 2018 Par Paperjam.lu
Présentation du e-commissariat de la police
Les responsables de la police et le ministre en charge de la Sécurité intérieure étaient réunis pour présenter le nouveau commissariat en ligne. (Photo: Police Lëtzebuerg)

Déposer une plainte en ligne et signaler des dégâts est désormais possible via un e-commissariat inauguré ce vendredi. L’objectif est de faciliter le travail de la police et la vie des concitoyens dans leurs démarches.

Plus besoin de se déplacer auprès du commissariat de police pour porter plainte. Du moins, pour les faits relativement simples. 

La police et le Centre des technologies de l’information de l’État (CTIE) ont officiellement lancé ce vendredi 27 juillet la possibilité de déposer plainte en ligne via www.police.luMyGuichet.lu et l’application mobile de la police. L’identification se fera via un des outils de LuxTrust.

«Cette nouvelle démarche électronique s’inscrit dans la volonté de la police d’améliorer le service au citoyen en lui proposant une nouvelle option de contact. Cette simplification administrative profite aussi à la police avec une réduction de la charge de travail pour les unités territoriales, ce qui aura une répercussion positive sur la présence de la police sur le terrain», note le communiqué de la police.

Le dépôt en ligne concerne les vols simples (portefeuille, bagages, sac à main, bicyclette, téléphone/tablette, caméra, bijoux, etc.) pour lesquels les conditions suivantes sont remplies:

  •     Il n’y a pas d’auteur connu;
  •     Il n’y a pas de blessé à déplorer;
  •     Il n’y a pas eu recours à la violence;
  •     Il n’y a pas de traces matérielles exploitables. 

Les vols de carburant à la pompe peuvent aussi être déclarés en ligne par les exploitants des stations-service.

D’autres démarches sont possibles, comme la déclaration de dégâts pour les personnes ayant causé des dégâts à un autre objet à l’aide d’un véhicule ou encore la déclaration d’un objet perdu ou trouvé.

De l’autre côté de l’écran, un e-commissariat dirigera les demandes et dépôts de plaintes. Il est composé dans un premier temps de deux fonctionnaires. À noter qu’il n’est pas opérationnel 24h/24. 

Les urgences sont donc toujours traitées via un appel au 113, rappelle la police.