Guy Hoffmann

«La Place joue dans la cour des grands»

23 Avril 2018 Interview par Jean-Michel Hennebert
Guy Hoffmann, nouveau président de l’ABBL, est le premier représentant de Raiffeisen à ce poste depuis 1945. 

Nouveau président de l’ABBL, le président du comité de direction de la banque Raiffeisen détaille ses ambitions pour le secteur financier pour les deux années à venir, en mettant l’accent principalement sur la digitalisation de la Place et ses différentes conséquences.

Seul candidat à la succession d’Yves Maas au poste de président de l’ABBL, Guy Hoffmann a été officiellement élu vendredi dernier lors de l’assemblée générale, devenant ainsi le 21e président de l’organisation représentant les directions des banques de la Place depuis 1945. Élu pour un mandat de deux ans, le premier représentant de la banque Raiffeisen à la tête de l’ABBL détaille ses ambitions pour le secteur dans un contexte marqué par de nombreux bouleversements.

Dans un contexte de renforcement des réglementations et de rentabilité moindre des banques, quelles sont vos priorités au cours de votre mandat?

Lors de la présentation des chiffres 2017, vous avez insisté sur le rôle de la digitalisation qui était en cours. Sous quelle(s) forme(s) cela va-t-il se faire?

Cette réorganisation aura nécessairement des conséquences sur la situation de l’emploi dans le secteur, avec une baisse annoncée du nombre de recrutements. Pouvez-vous préciser?

Les bouleversements en cours devraient donc se traduire dans la future convention collective bancaire dont les négociations durent depuis 18 mois. Que manque-t-il pour que ces échanges aboutissent?

À six mois des élections législatives, avez-vous des attentes particulières envers les candidats pour favoriser le développement de la Place? Quels aspects particuliers aimeriez-vous soulever?

Retrouvez ci-dessous la liste intégrale des présidents de l’ABBL depuis 1945.